Le mois dernier, ce blog a reçu 372 806 visites

101 commentaires


  1. CORSIN

    Le mouvement ouvrier (PCF, CGT, FO) a été étrangement absent dans la mobilisation des gilets jaunes, ils auraient pu participer et soutenir ce mouvement populaire mais ils ne l’ont pas fait sous prétexte de ne pas soutenir un mouvement poujadiste manipulé par l’extrême droite. Nous avons là la cause de la désaffection du peuple vis à vis des partis et organisations ouvrières qui ne le connaît plus, ne sait pas reconnaître sa détresse et les problèmes qu’il rencontre.
    Je me réjouis de la présence de la LFI aux côtés des gilets jaunes, c’est là qu’est sa place, c’est là que son programme peut rencontrer un écho, c’est là que sa stratégie électorale de refus des accords d’appareil est le mieux perçu. Restons fidèles à vision des choses et nous vaincrons.

    1. Guillaume42

      Il faut savoir raison garder et ne pas contribuer au bashing anti syndical et anti PCF ambiant. Que la CGT et le PCF. Et, vous l’oubliez, la plupart des organisations du mouvement ouvrier, soient absents de la mobilisation des gilets jaunes est une bonne chose. En effet, primo, les gilets jaunes ne veulent pas de la convergence des luttes avec le « mouvement ouvrier » (sic), secundo, leur action désordonnée et aventuriste est effectivement aux antipodes de celle, consciente et organisée, que s’efforcent de faire prévaloir « le mouvement ouvrier », sans l’aide suspecte des grands médias. Que nous sachions, les gilets jaunes ne sont pas le peuple à eux tous seuls ! Tertio, la « détresse » comme la « colère » sont toujours mauvaise conseillères quand elles sont à courte vue. Enfin, le mouvement ouvrier n’a pas attendu la poussée de fièvre des gilets jaunes pour défendre le bien commun.

    2. geneviève Parot

      Le choix entre un mouvement social hétéroclite et spontanéiste porté par la colère antifiscale et dont les médiacrates assure une douteuse promotion et un mouvement social revendicatif organisé et conscient des enjeux de classe est vite fait ! De quel droit certains s’autoproclament-ils le « peuple » ?

  2. Alain Verce

    Mouvement justifié. Mais que les GJ fassent le tri parmi eux. Il n’est pas acceptable qu’une poignée d’abrutis (bien relayés par les médias comme BFM) attisent la haine et appellent au lynchage de Mélenchon alors que nous combattons Macron depuis le début et bien avant la colère des GJ. Ne pas faire la différence entre des politiques qui votent des lois pourries et ceux qui votent contre, et pire, appeler à lyncher ceux qui proposent justement des lois allant dans le sens des réclamations des GJ, m’interpelle grandement et m’inquiète. C’est non seulement se tirer une balle dans le pied, mais cache aussi une certaine manipulation du mouvement. Je suis évidemment solidaire mais je reste prudent, d’autant que les « représentants » qui seront désignés sur un rond-point ou ailleurs n’auront qu’une légitimité restreinte et qu’au final il faudra bien des représentants nationaux qui deviendront eux mêmes des politiques !

    1. oxy

      Et aussi que les GJ sont tout de même incohérents. Ils discutent avec Hollande qui pourtant a été pour une grande part responsable de leur situation et ils refusent à JL Mélenchon de venir les soutenir dans leur manifestation alors que le programme et les luttes que soutien JL Mélenchon correspondent justement en grande partie à ce qu’ils réclament. Alors que penser vraiment de ce mouvement ?

Les commentaires sont fermés.

©2015/2018 Jean-Luc Mélenchon / V5 / Design INFO Service | Contact | Mentions légales