drapeau mali

29.11.2019

De nouveau, à propos du Mali

J’ai fait trois jours de déplacement en Alsace, à Strasbourg. En plus de ce que j’y faisais et de mes rendez-vous avec la délégation insoumise sur place, j’étais bien absorbé par les préparatifs de la journée du 5 décembre et suivantes. Je n’ai donc pu participer directement aux débats qu’a provoquée la prise de position sur le Mali de notre groupe parlementaire. Je me réjouis qu’une discussion se soit amorcée. Quelques exaltés y ont trouvé une nouvelle occasion de nous flétrir ; ils ne sont rien à côté de l’ample arc de commentaires et d’analyses qui ont convenu de la nécessité de réfléchir sérieusement à notre situation dans ce pays où nous sommes en guerre depuis six ans sans vote du Parlement. Une guerre où nous avons déjà perdu 44 militaires et où nous stationnons 4 500 hommes et leurs matériels.

Au travail dense sur place à Strasbourg j’ai écrit dans les espaces de pause les lignes que vous allez lire. Mon intention est de bien nous faire comprendre de ceux qui sentent l’importance de l’enjeu d’une guerre dans la vie des nations qui s’y trouvent impliquées. Ceux qui interrogent le sens du sacrifice que nous demandons à nos militaires sur place comme aux populations qui nous reçoivent désormais de moins en moins favorablement.

[insert page=’12536′ display=’link’]

[insert page=’12536′ display=’content’]

DERNIERS ARTICLES

La journée d’action intersyndicale contre la retraite à 64 ans a tenu sa promesse. Elle fut historiquement nombreuse et déterminée. Elle a marqué un…