05.07.2021

Un bateau français hors du commun

Pour y être, j’ai bouleversé mon programme pourtant plein comme un œuf cette fin de semaine. J’étais présent à Marseille pour le baptême républicain d’un navire exceptionnel, l’Alfred Merlin. il s’agit d’un navire dédié à la recherche archéologique sous-marine. Sur le plan technique, c’est un pur bijou. Construit à la Ciotat, un chantier naval français d’excellence, il est le plus grand bateau en matériaux composites du monde. Il est 60% plus léger que serait son équivalent en acier !

La coque en matériau composite s’est vue dotée d’un réseau de capteurs intégrés qui vont permettre d’accumuler pour la première fois des milliers d’indications sur la réaction de ce type de matériau dans les chocs de la mer. Motorisation hybride électrique et thermique. Il pullule d’innovations. Ainsi ce portique capable de soulever des charges de 7 tonnes. Lui aussi en matériau composite. Unique au monde ! Ce n’est pas tout. Les systèmes robotisés spécialisés qui accompagnent le navire ont été mis au point en France à Montpelier. Il s’agit notamment d’engins sous-marins capables de travailler à 2 500 mètres sous la surface.

Ce bateau vient fortifier une flotte qui comptera désormais trois vaisseaux dédiés à l’archéologie sous-marine. Dans ce domaine, la France mène la danse au niveau mondial. L’organisme public qui a en a la charge date de Malraux. C’est la plus ancienne institution sur ce sujet dans le monde. Elle a permis de fonder un droit spécifique sur les fouilles et l’appropriation des objets découverts sous la surface de la mer. Ce savoir-faire a permis la généralisation en cours progressivement. On voit les prodiges qui seront accomplis à la suite de l’expérience accumulée et des robots spécialisés, conçus spécialement pour cette fin. Mais on voit aussi quelle incroyable opportunité se présente d’approfondir les apprentissages de l’exploration et du travail sous-marin.

À l’heure où le niveau des mers monte, quand les vestiges sous-marins sont porteurs d’enseignements uniques, les navires de l’archéologie sous-marine sont des avant-gardes pleines de futur. Sans oublier leur participation à la connaissance des fonds telle qu’elle peut contribuer à la sécurité nationale

DERNIERS ARTICLES

Quand on vit dans un combat politique comme le nôtre les évènements du monde nous impliquent autant qu’une circonstance nationale et parfois même personnelle….