09.10.2021

« Nouveau sommet Afrique-France » : Macron fait diversion sur son bilan

Le « nouveau sommet Afrique-France » de Macron devait mettre en scène une « refondation » des relations entre la France et l’Afrique. On sait déjà qu’il n’en sera rien.

Face à la richesse de certaines interpellations par des intervenants de qualité, Emmanuel Macron s’est contorsionné, sans convaincre les nombreux sceptiques.

Mettre à l’écart de la rencontre les chefs d’État, à rebours des usages diplomatiques, ne fera pas oublier son soutien zélé à certains des pires régimes autoritaires du continent.

Remplacer « aide au développement » par « investissement solidaire » ne changera rien aux accords commerciaux inégaux qui détruisent les économies endogènes, ni au pillage organisé au niveau international des ressources de l’Afrique.

Évoquer avec lyrisme la « part d’africanité de la France » et le rôle des jeunesses dans l’avenir des relations entre la France et l’Afrique n’effacera ni sa politique migratoire, ni la loi séparatisme, ni l’explosion des frais d’inscription universitaire pour les étudiants étrangers.

Je réaffirme, comme je l’ai fait à Ouagadougou, que la refondation des relations entre la France et l’Afrique ne peut se faire qu’au service des peuples. Elle suppose de rompre avec une vision néolibérale et militariste répondant aux seuls intérêts des oligarchies locales et françaises.

DERNIERS ARTICLES

La session parlementaire est close. Je devrais pouvoir fermer mon cahier de post. Mais pourrais-je entrer dans la phase intense de pause que permet…
La scène internationale m’afflige autant que les misérables simagrées des macronistes avec leur diversion sur l’antisémitisme attribué à la LFI. Certes, il s’agit pour…
Ce post paraîtra deux jours après la publication du précédent. Mais comme au moment où je commence mes lignes, c’est dimanche, jour de pause…