12.10.2021

La France va-t-elle abandonner son siège au conseil de sécurité de l’ONU ?

M. Jean-Luc Mélenchon interroge M. le ministre de l’Europe et des affaires étrangères sur les allégations à propos du siège de la France au Conseil de sécurité des Nations unies. Le 22 septembre 2021, le journal britannique The Daily Telegraph affirmait que le Président Emmanuel Macron et son Gouvernement avaient pour projet de proposer le siège de mettre le siège permanent de la France au Conseil de sécurité des Nations unies à la disposition de l’Union européenne. Emmanuel Macron a démenti cette information.

Mais une semaine plus tard, le sujet a été de nouveau mis sur la table par un membre de la majorité parlementaire. Il s’agit de Roland Lescure, président de la commission des affaires économiques et porte-parole du groupe La République en Marche à l’Assemblée nationale. Dans Le Figaro du 30 septembre 2021, il fait la proposition suivante : « On peut aussi imaginer, au-delà de 2030, que la France partage son siège au Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations unies (ONU) avec les autres nationaux européennes ».

L’idée d’un « partage » du siège de la France au Conseil de sécurité de l’ONU est dangereuse. Sa politique internationale s’élabore dans ses institutions souveraines. Elle est mise en œuvre par ses propres capacités, diplomatiques et militaires. Il ne peut y avoir de « partage » de ces moyens avec des États dont on ne partage pas les frontières, les intérêts, les objectifs, les alliés ou les ennemis. Pour la France, ce serait un recul. Pour être puissante, pour être entendue, elle doit être indépendante. C’est-à-dire conserver la maîtrise de ses positions et de ses capacités. Ni le Président de la République, ni son Gouvernement n’ont pour l’instant réagi à cette proposition d’un membre éminent de leur majorité parlementaire. Il lui demande donc s’il rejette la proposition de M. Lescure d’abandonner le siège de la France au Conseil de sécurité de l’ONU.

DERNIERS ARTICLES

Pendant trois jours, l’Assemblée nationale a été le lieu d’une intense série de votes portant sur son organisation interne. Ce moment m’inspire plusieurs commentaires…
Tout ce que je viens de détailler s’en tient aux seules logiques des dynamiques politiques à la surface institutionnelle de la vie politique. J’en…
Dans cette compétition, la position du RN est relativement la plus forte à cette heure en dépit des apparences. Et on a vu comment,…