31.03.2022

L’Avenir en commun : le podcast

Nous sommes très fiers de sortir le podcast de l’Avenir en commun disponible en 13 épisodes ! Dans chaque épisode, deux intervenants expliquent les thèmes clés de notre programme en 5 minutes. 

Le principe est simple : un député insoumis présente les mesures en lien avec ce thème, puis un membre du parlement de l’Union Populaire nous parle de ces propositions avec un témoignage personnel. 

Tout au long de la campagne, nous avons multiplié les supports de notre programme (en émissions, en livrets, en plans, en langue des signes, en abrégé…). Aujourd’hui, le podcast répond de nouveau à nos deux objectifs : être présents sur l’ensemble des supports et fournir des outils aux militants et à l’ensemble des personnes qui s’intéressent à notre programme. 

5 épisodes sont déjà en ligne

  • Épisode 1 : Lancer des grands chantiers écologiques, créateurs d’emplois avec Younous Omarjee et Alma Dufour.
  • Épisode 2 : 1 milliard pour lutter contre les violences faites aux femmes avec Clémentine Autain et Isabelle Alonso
  • Épisode 3 : La justice au nom du peuple avec Ugo Bernalicis et Albert Levy
  • Épisode 4 : Reconstruire une école globale pour l’égalité et l’émancipation avec Paul Vannier et Rodrigo Arenas
  • Épisode 5 : Faire face collectivement à la perte d’autonomie individuelle avec Caroline Fiat et Karine Lebon

Découvrez-les sur votre plateforme préférée

Dans les jours à venir, 8 autres épisodes expliqueront d’autres mesures clés telles que le SMIC à 1400 euros net, la garantie d’autonomie, le 100% sécu, le 100% énergies renouvelables… Abonnez-vous à notre podcast pour ne rien manquer !

DERNIERS ARTICLES

La session parlementaire est close. Je devrais pouvoir fermer mon cahier de post. Mais pourrais-je entrer dans la phase intense de pause que permet…
La scène internationale m’afflige autant que les misérables simagrées des macronistes avec leur diversion sur l’antisémitisme attribué à la LFI. Certes, il s’agit pour…
Ce post paraîtra deux jours après la publication du précédent. Mais comme au moment où je commence mes lignes, c’est dimanche, jour de pause…