06.09.2022

Chers journalistes…

Chers journalistes qui enquêtez au péril de votre vie sur la terrible affaire du véhicule dans lequel je suis monté pour quitter le stand LFI de la braderie de Lille. Voici quelques éléments pour vous éviter d’appeler au siège insoumis et à l’agence de location que vous importunez inutilement pour accomplir votre importante mission au service de la vérité. Vous avez raison de ne pas sans craindre la confusion avec la fachosphère qui a lancé cette « affaire » déterminante pour la rentrée. La vérité médiatique est de plus en plus souvent d’extrême droite en ce moment comme le prouve la composition de vos plateaux :

1) Je n’ai pas de véhicule, ni personnel, ni du mouvement (pas plus qu’un jet privé ou un jet ski). C’est une voiture de location. C’était la seule disponible dans notre agence sur le moment pour avoir un grand coffre pour amener le matériel de retransmission de mon discours sur Lille.

2) On essaye de toujours louer des voitures de marque française peu polluantes mais ça arrive qu’il n’y ait plus de choix dans les agences de location.

3) Par ailleurs, cette voiture est une hybride. Et elle a transporté 5 personnes avec du matériel plein le coffre et les genoux.

4) Pour la cocarde, c’est celle d’Adrien Quatennens car il était dans le véhicule.

5) J’ai accompli à l’intérieur de ce véhicule le trajet inouï suivant : de la braderie à la gare de Lille, soit au moins 2 kilomètres. Pour le reste du trajet vers Paris j’ai voyagé en train. Quand vous appellerez la SNCF sachez que je voyageais en voiture 12 dans un espace à 4.

6) Autre info pour ceux qui se sont émus de mon bilan carbone pour mon voyage en Amérique du Sud. Mes proches se sont opposés à l’idée de traverser à la nage ou à la rame. Aucun pédalo n’était libre. J’ai donc pris l’avion. Mais dans une compagnie nationale. Je sais que certain(s) de mes adversaires ont (a) essayé de me rejoindre en jet ski avant de renoncer rapidement.

7) Je suis à votre disposition par mail pour aborder les autres versants de cette enquête décisive qui honore votre profession intransigeante.

Ps : Merci aux journaux qui ont rétabli la vérité sur cette passionnante histoire. Et bravo aux chaînes d’info qui ont relayé purement et simplement les fachos. Naturellement je renonce à les encombrer de ma présence polluante (même si à Paris je circule en métro) sur leurs plateaux ce mois-ci au moins.

DERNIERS ARTICLES

Dans ce pays on assistait déjà à un long processus de révolution citoyenne. Il s’est construit sur plusieurs années comme c’est le propre d’un…