Macron et les rois du fric

Dans ce 7e numéro de Jean-Luc fait le point, Jean-Luc Mélenchon critique la réception des grands patrons par le président de la République à Versailles, qualifiant cette rencontre de symbole de la monarchie, de l’arrogance et du pouvoir absolu. Il remet en question l’efficacité de cette démarche en soulignant que les incitations fiscales et les subventions ne sont pas suffisantes pour attirer les investissements et réindustrialiser la France.

Il estime que les 13 milliards d’euros annoncés lors de cette rencontre sont insignifiants par rapport aux réductions d’impôts déjà accordées aux entreprises et aux plans de relance antérieurs. Il critique également la désindustrialisation du pays pendant le mandat d’Emmanuel Macron et souligne l’absence de vision claire concernant les objectifs de réindustrialisation.

Il soulève l’exemple de la transition énergétique et critique le fait qu’un plan en faveur du nucléaire ait été voté à l’Assemblée nationale, plutôt que de développer des énergies renouvelables. Il affirme que la réindustrialisation devrait être axée sur la production écologique.

Jean-Luc Mélenchon souligne également l’importance de l’éducation et de la formation professionnelle et critique la réforme portée par Emmanuel Macron. Il critique les tentatives de suppression de certaines formations professionnelles. Il rejette l’idée que l’apprentissage soit la solution pour tous les domaines, affirmant que de nombreuses professions nécessitent des formations plus longues et une solide base de connaissances générales. Il critique également le système des écoles de production, les qualifiant de mystifications où les élèves n’apprennent rien d’utile.

DERNIERS ARTICLES

par Un groupe d’universitaires et de personnalités juives et juifs publié sur Libération le 20 juin 2024 Alors que le danger de voir le Rassemblement…
Rechercher