Le mois dernier, ce blog a reçu 232 429 visites

71 commentaires


  1. CORSIN

    Rien ne pourra arrêter le flux qui se dirige vers la FI, ni la droite et l’extrême droite, ni les médias, ni la gauche extrême ou social-démocrate. Faisons notre le concept de Gramsci, menons le combat culturel, avançons nos propositions concrètes.
    Nous finirons par l’emporter autant par notre combat que par notre organisation horizontale qui réfute la hiérarchie sans nier pour autant l’apport essentiel de nos leaders naturels existants ou qui apparaîtront.

    1. Oxy

      En espérant que certains ne viennent pas la rejoindre et faire office de loup dans la bergerie pour mieux la « dégommer ». Ils devront défendre le programme l’avenir en Commun (même sans être d’accord sur tout) et pourquoi alors ne l’ont-ils pas fait avant ? Quand je lis de L Joffrin dans un de ces billets toujours critique à l’égard de J Luc Mélenchon : « on ne s’en plaindra pas que J Luc Mélenchon se rapproche de la sociale démocratie… » « de la sociale démocratie… » Je rêve ? C’est bien ce que ce journalistes aux ordres dit, la phrase est lâchée et on connaît la suite.

  2. Devillerc

    Malheureusement, tant que sera niée la réalité de l’invasion migratoire, l’audibilité du discours de la LFI restera inaudible.
    Pauvres de nous, personne pour nous défendre et quel malheur de ne pouvoir recevoir les bonnes et justes paroles de Mr. Mélenchon qui a quand même tout bon sur bien des sujets !

    1. encrier

      « invasion migratoire » pas sur que vous ayez bon vous même à ce sujet, vu le terme que vous employez !

  3. patrice 30

    Les gens se foutent comme de l’an quarante du remaniement ministériel. Ce n’est pas notre problème. Macron est là pour quatre ans encore, merci M Chirac et Jospin qui ont acté le quinquennat et surtout la concentration des élections présidentielles et législatives. Merci aussi M Mitterrand qui, après avoir crié sur le coup d’état permanent que constitue la 5ème République, n’a rien fait pour en changer lorsqu’il était sur le trône. La gauche est divisée de chez divisée. Continuons le mur est droit devant.

  4. Chat

    Que penser de ces personnalités politiques qui analysent l’effondrement du PS (perte d’idéologie, coupure d’avec le peuple, dérives ultra libérales) et qui interrogés sur les solutions, puisent dans « l’avenir en commun », en appellent au rassemblement pour finalement annoncer leur projet de créer un nouveau parti au lieu de fusionner avec la FI.

  5. DMc

    Je sais bien que pour devenir majoritaire il faut que nous rejoignent des gens qui n’étaient pas avec nous avant. Mais les cadres socialistes de l’ « aile gôche » ! Je n’oublie pas le rôle négatif qu’ils ont joué pour les présidentielles et les déclarations récentes de Mme Lienemann sur l’Europe, c’est la capitulation à la Tsipras avant même le combat.

  6. Autrement

    Pas question de faire liste commune avec des « organisations », (comme MRC + Lienemann ), c’est-à-dire des mini-appareils en réalité concurrents, qui feront pression pour tirer notre programme en arrière. Proclamons haut et fort qu’aucune politique sociale et de services publics n’est possible dans le cadre de l’UE, et que la sortie de l’UE va devenir une nécessité. Faisons éclater la question dans le débat public des européennes, pour que le grand nombre des citoyens y soient préparés. JL Laurent du MRC, dans Regards, dit qu’il n’en est pas question! Or sans plan B, fiasco assuré (voir la Grèce). Ils n’ont pas encore compris que la FI est un « mouvement », une forme nouvelle d’action politique par opposition à la forme « parti ». Que des personnalités à titre individuel rejoignent notre plate-forme est une chose, mais le but est de mobiliser le grand nombre, les citoyens actuellement dégoûtés de la politique, pour les entraîner dans l’action de terrain.

  7. educpop

    Jean-Luc Mélenchon a dit que EM et MNL devront figurer en position éligible sur la liste FI pour les Européennes. Sans explications sur le fond, pour les militants de base une telle situation va compromettre le fonctionnement démocratique de la FI et jeter le trouble concernant l’indépendance affichée jusqu’à maintenant. Des militant(e)s compétent(e)s et fidèles ne peuvent pas figurer en haut de cette liste pour des raisons techniques. Certes le petit nombre de places oblige à des arbitrages difficiles mais Il ne faudrait pas que la tentation de substituer à l’appréciation des qualités de nos camarades des raisons politiciennes viennent couper l’élan. Les socialistes dissidents ont besoin de se recaser sans une organisation qui n’est pas en contradiction avec une grande part de leurs positions, mais tout en gardant une force autonome qu’ils veulent faire grandir. Au dépend de quoi par la suite ?

    1. Gege

      @educpop
      Ce que vous affirmez est faux. Dans « le grand rendez vous » sur E1, Jean-Luc Mélenchon a reprécisé que c’était la commission des candidatures qui s’occupe de la liste des candidats. Il a également affirmé fermement que sur les choix politiques fondamentaux, il n’y aura aucun arrangement, aucun compromis. Attention au sectarisme si d’anciens élus ou militants de base du PS se rallient à « l’Avenir en Commun » je ne vois où est le problème. A l’inverse de B Hamon, dire qu’ils veulent se rapprocher de la FI est un geste politique fort qu’il faut savoir saluer.

  8. Monsieur Bienpeu

    Comme le notent des commentaires bien pensés sur ce blog, il semble que les récentes défections du PS viennent jeter un certain malaise quant à l’évolution de la FI. Comment voir d’un œil serein que des gens qui n’ont pas levé l’ombre de l’auriculaire en faveur de l’AEC depuis des mois puissent briguer des places en vue des européennes? On croit rêver. Tant qu’on y est, pourquoi ne pas inviter d’autres comiques qui ont mené, ces dernières années, EELV dans l’ornière où ils se trouvent ? N’y a-t-il pas de candidats « maison » tout à fait éligibles ? Si 20% des électeurs ont choisi une autre voie en 2017, c’est peut-être parce qu’ils ne souhaitaient pas remettre le couvert dans l’état de décrépitude où des fâcheux l’avaient laissé. Lisez « La Lucidité » de José Saramago et vous verrez comment l’on se dirigera sous peu vers une abstention généralisée. Accepter ce genre de recyclage peut mener directement à la fin des haricots. Cela tombe bien, l’automne vient d’arriver.

    1. rage au coeur

      @Monsieur Bienpeu
      « Accepter ce genre de recyclage peut mener directement à la fin des haricots »
      Je compatis avec les haricots, Quelle déception!

    2. Jean-François91

      Certes, la FI a vocation à accueillir ceux qui se retrouvent dans son programme « L’avenir en commun », mais pas d’offrir des sièges de 1ère classe à des passagers qui pour ne pas perdre leurs privilèges ont mis 10 ans de trop à comprendre que le social-libéralisme de leur Titanic condamnait le peuple à la noyade. Pendant ces 10 ans ils ont contribué à faire croire, contre toute évidence, que leur rafiot était « à gauche » [sic]. Ils ne représentent plus rien d’autre que leurs paroles. Qu’ils fassent un peu leurs preuves dans la salle des machines. Cela n’a rien de déshonorant. Les privilégier d’emblée ferait un tort immense à la FI en la replongeant clairement dans la vieille tambouille. Même d’anciennes amitiés de Jean-Luc (que l’on peut comprendre) ne sauraient justifier pareil désastre.

  9. insoumis lilou 45

    Soutient total à Jean-Luc et à tous les camarades qui subissent les perquisitions et persécutions de l’état macroneux. Faut-il qu’ils fassent peur à ce pouvoir pourri pour qu’ils agissent de la sorte. J’avais dit à mes camarades que Macron était un facho, il m’ont dit tous en cœur « mais non c’est un ultralibéral », la frontière entre les deux et aussi fine qu’un poil d’œuf, la preuve aujourd’hui. Courage à Jean-Luc et à tous les camarades.

  10. René-Michel

    Résistance ! Et mépris, dégoût face à cette bande de tricheurs et de traitres à la République, à la France et à son peuple ! La rage noue ma gorge et mes mots … courage.

Les commentaires sont fermés.

©2015/2018 Jean-Luc Mélenchon / V5 / Design INFO Service | Contact | Mentions légales