203 commentaires


  1. 121

    guitou 33

    Le « macronisme » se met en mouvement tel un rouleau compresseur contre le code du travail. Les droits des salariés gagnés par des années de combat vont être mis en charpie par les futures ordonnances. Les agitateurs de drapeaux pour acclamer le monarque subiront rapidement les effets de l’ultralibéralisme comme nous tous. A 620.000 voix près, un autre choix politique se serait mis en place, certes pas sans mal, car nos adversaires en « bons démocrates » auraient battu le pavé. Hélas nos faux amis ont fait le choix des faussaires en se drapant dans une appellation qui n’existe plus. En 2012, cette appellation figurait en minuscule sur leur affiche. Chercher pouilles au leader de la France Insoumise qui est le seul homme politique à avoir une démarche cohérente devient maintenant une manière récurrente pour affaiblir notre mouvement, voire le décrédibiliser. Il ne faut pas se laisser influencer par ces parfumés qui ont une vision sociétale du XVIII ème siècle.

  2. 122

    MP Langeais 37

    Hé, Ho. C’est quoi ce sous-titrage (ne soyons pas raciste !) déplorable de la dernière revue de la semaine ? Bonjour les malentendants ! Catastrophique comme effet. On se prend à lire et on décroche devant tant de nullité incompréhensible. Nullissime. Bon on avait déjà les affiches des législatives en bleu layette avec des photos minables des candidats, style timbre poste. Du sabotage ?! Reprenez vous.

  3. 123

    Cathy

    Cher Jean-Luc Mélenchon,
    Beaucoup d’admiration pour votre programme et votre belle campagne présidentielle. Je voterai pour votre candidature aux législatives. Cependant, je voudrais souligner un point particulièrement grave. Ce que vous avez vécu à la Cité Félix Pyat, qui se nommait autrefois Parc Bellevue, n’est nullement un épiphénomène, ni une conjoncture électorale. C’est malheureusement le quotidien des gens. Il ne suffit pas d’y passer un quart-d’heure. Ceux que vous dérangez, ce n’est pas tel ou tel parti politique, qui aurait payé 20€ l’œuf (de plus, c’est plutôt le territoire de JN Guérini), mais les trafiquants en tous genres (y compris très jeunes, précocité dans la délinquance, mais non dans la scolarité !) qui font vivre l’enfer, depuis des années, aux gens de ce quartier, le plus déshérité de Marseille. C’est là que l’on peut vraiment saisir la problématique de la vie quotidienne marseillaise ! En expliquant l’incident comme vous le faites, vous esquivez…

  4. 124

    morfin

    Un souci avec le sous-titrage et avec les affiches fond bleu, apparemment. Et aussi du coté Marseille où il apparait que les problèmes sur place n’ont jamais été résolus ni peut-être même abordés. C’est bien de signaler tout çà, mais ne perdons pas de vue ce que nous concocte le président actuel très vite dès juin et ensuite durant les vacances et qui va concerner toutes les régions de France, sans en laisser tranquille une seule. Bon courage à nous !

  5. 125

    oberon

    Retrouvons la dynamique de la présidentielle et cessons les invectives clivantes qui troublent notre message, notre programme l’Avenir en commun. Les médias n’aident pas, mais ça on le sait. Des électeurs nous lâchent, ne comprenant pas la stratégie nationale. Sur les marchés, devant les bureaux et usines, ça se sent, ça doute.

    1. 125.1

      Nicks

      Je ne vois pas bien pourquoi la stratégie nationale ne serait pas comprise. Il est assez peu difficile de comprendre que désormais seule la FI est en mesure de changer les choses, c’est à dire au niveau national. Il ne sert à rien d’élire trois députés PC qui ne sont plus en mesure que de mettre de très petits pansements locaux sur les immenses blessures infligées par le néolibéralisme. En parallèle, les appareils sont totalement discrédités pour une grande majorité d’électeurs. S’accrocher aux anciennes étiquettes, c’est faire le jeu des casseurs sociaux et favoriser l’abstention et le détournement des citoyens de la vie politique, voire pour le pire à les laisser tomber dans l’escarcelle du FN. La stratégie de la FI construit donc pour l’avenir et pour la victoire, pas simplement pour gérer la misère.

  6. 126

    Gilles Baillet

    La défense du code du travail, qui va être de nouveau attaqué, est l’élément déterminent qui doit nous permettre de mobiliser notre électorat.

    1. 126.1

      Untel

      Oui, sauf qu’il y aura en plus les syndicats pour s’occuper de la chose, et qui ne perdront pas une si belle occasion de se reprendre du poil de la bête. Et mobiliser l’électorat là-dessus d’ici 4 jours…
      Pourquoi ne pas avoir fait une campagne pour les législatives qui soit une campagne pour les législatives ? Pourquoi cette présidentielle bis ? Le billet de Jean-Luc Mélenchon ne me satisfait pas en termes d’explication. Qui plus est, je n’ai rien, mais rien, compris au dernier paragraphe. Il est trop tard pour recadrer. Gâchis. Tristesse.

  7. 127

    malinvoy

    Je viens d’écouter la conférence de presse du 7 juin avec Bastien Lachaud et Hélène Magdo. La 1ere partie , celle de Bastien Lachaud est particulièrement pénible à écouter et semble n’avoir fait l’objet d’aucune préparation sérieuse, heureusement que Hélène Magdo a relevé le niveau. Dans le même ordre d’idée, la propagande électorale que je viens de recevoir m’a également beaucoup déçu : les candidats sont pratiquement invisible. Comment peut on avoir fait une campagne présidentielle d’une telle qualité pour en arriver là. Evidemment cela ne changera rien à mon vote mais… et les autres.

    1. 127.1

      Redon

      Moi aussi très déçu par les candidats de ma circonscription. Une telle dynamique pour les présidentielles et une telle désorganisation pour les législatives. J’ai l’impression de voir « les nuits debout » entre copains ! La commune près de chez moi qui a placé Jean-Luc Mélenchon en tête à la présidentielle n’est même pas tractée. Effectivement il y a un recul de la FI, peut-être due au PC qui fait bande à part mais surtout à la jeunesse politique des militants récents inexpérimentés. Si on ne passe pas cette fois, il faudra 1, voire 2 générations pour remonter la conscience politique du peuple. Macron a bien manœuvré, il garde la droite et le PS à sa disposition tout en faisant croire qu’il les élimine. On va regretter Sarkozy et Hollande.

    2. 127.2

      Patrick FAVRIOU

      Je pense qu’il y a eu une erreur de timing dans la sélection définitive de nos candidats en janvier 2017 alors qu’une pré sélection aurait été suffisante avec une sélection définitive fin mars dans la foulée de la marche de la République Bastille du 20 mars.

  8. 128

    F. MORABITO

    Il est vrai que des électeurs nous lâchent pour des raisons souvent incompréhensibles, et que d’autres commencent à douter. Mais que font les 560 candidats, et leurs équipes de campagne, pour que la mobilisation autour de la FI soit la plus forte possible ?
    J’ai connaissance qu’une personne âgée absente de sa circonscription le 18 juin et démunie de l’outil informatique, bien que s’étant déplacée auprès d’une permanence de la FI, n’arrive pas à contacter quelqu’un de Clermont montagne l’insoumise pour donner une procuration. La mobilisation quotidienne que nous mettons en oeuvre, nous les soutiens de la FI, ne semble pas être le souci de certains de nos candidats.

    1. 128.1

      Doucette 19

      Des électeurs lâchent la FI, c’est compréhensible si l’on tient compte de l’ignorance largement exploitée par les médias. Sur les 7 millions qui ont voté pour Jean Luc Mélenchon à la présidentielle, combien ont réellement lu « L’avenir en commun »? Alors on lit, on écoute et on croit toutes les contre vérités répandues du matin au soir. La haine de certains journalistes envers Jean Luc Mélenchon est proportionnelle à la vague d’amour envers Mr Macron. Il y a sans doute des couacs ici ou là dans l’organisation des législatives mais soyons indulgents, ce qui compte c’est le résultat dans les urnes dimanche soir. Votons France Insoumise avec l’espoir d’un monde meilleur.

  9. 129

    Desiderata

    Tout en restant lucides, ne perdons pas espoir. Deux sondages mettront du baume au cœur des Insoumis : le baromètre Ifop de Paris-Match indiquant que pour 39% des sondés Jean-Luc Mélenchon et la FI incarnent le mieux l’opposition (très loin devant le FN) et le baromètre d’Elabe pour les Echos qui place Jean-Luc Mélenchon en 4 e position des personnalités ayant une image positive…Après des semaines d’un mélenchonbashing intense, cela fait du bien de lire ça, même s’il est de bon ton de dénigrer les medias. Alors dimanche, on vote avec le phi ! Et avec espoir !

  10. 130

    HYBRIS

    « Pour la première fois de ma vie, j’ai peur dans une élection » déclarait Jean Quatremer le 14 avril dernier sur Arte. En effet, durant la présidentielle, la caste qui sature les médias, était soudain saisie d’effroi à l’énoncé des sondages. Sur le score du FN pourtant donné en baisse ? Nullement. Sur celui de FI, bien entendu. Depuis, les porte-voix de l’oligarchie tirent à vue sur Jean-Luc Mélenchon. Aucun argument n’est trop foireux pour cela. Ils nous ont probablement volé l’accès au 7 mai et continuent leur basse besogne pour les législatives.
    N’empêche, le score du 23 avril marque pour nous une avancée considérable. La médiacratie peut en retarder les effets, mais certainement pas l’annihiler. Une page est tournée. FI affronte les législatives dans la clarté et sur son programme. Certes, il peut y avoir ici ou là encore quelques faiblesses pratiques. Mais notre ligne politique est impeccable. Alors, haut les cœurs !

  11. 131

    Margenstern

    Très bonne analyse. Il me semble qu’on peut caractériser le programme du président Macron en quelques mots : « En marche : arrière toute! ». Je ne développe afin de ne pas donner d’idées rétrogrades aux médiacrates à la solde de l’oligarchie, ils en trouveront bien assez tous seuls. Résistons et, surtout, faisons voter FI autour de nous.

  12. 132

    Machine

    Aux législatives comme toujours, pour que « l’égalité soit légalité », soyons FI. Votons massivement France Insoumise. Quoi d’autre ?

Les commentaires sont fermés.

©2015/2017 Jean-Luc Mélenchon / V5 / Design INFO Service | Contact | Mentions légales