Le mois dernier, ce blog a reçu 372 806 visites

621 commentaires


  1. Citoyen Pat

    Hourra ! Je suis soulagé dans mes choix pour les années à venir. Je sais qu’aux prochaines élections départementales, municipales, régionales et présidentielles 2017, 2022, 2027, 2032… je dois voter au second tour au candidat qui fera barrage au FN. C’est pas beau cela. Depuis la participation de Le Pen à l’émission L’Heure de Vérité dans les années 80 avec l’aval de Mitterrand pour désunir la droite nous nageons dans le bonheur néolibérale. Vive la manipulation. Vive le vote démocratique pour la constitution européenne de 2005. La stratégie du choc a de beaux jours.

  2. Laurent

    Jean-Luc Mélenchon, n’appelle pas à voter à droite ou pour le PS car se serait trop se renier et tu n’aurais plus qu’à abandonner ton combat, notre combat, ne l’oublie pas. Comme disait Charles, les français sont des veaux, s’ils veulent faire l’expérience du fascisme, ils en paieront les conséquences et nous avec, mais alors ils regarderont peut-être ailleurs et vers nous, si nous sommes clairs, très clairs. Ne nous trahis pas.

  3. nicoloff

    Pitoyable image sur I télé, Pierre Laurent avec Bartolonne et Hidalgo battant campagne.
    Dénigrer à longueur de journée et à juste titre la politique de droite de ce gouvernement pourri, et faire campagne avec eux. C’est une honte. Je lance un appel aux communistes sincère et aux autres qui sont de gauche. Il faut recomposer la vraie gauche, très très très rapidement avant la catastrophe qui s’annonce.

  4. Eric

    Pour être utile dimanche prochain et au élections suivantes, je m’abstiendrai de revoter pour une liste ou le nom d’un socialiste figurera. Peut-être qu’un jour les idées et la cohérence seront plus importantes que les postes.
    Basta!

  5. Oliv

    Excédé, à 30 ans j’ai pris ma carte pour évacuer Sarko. Entre-temps, le Monsieur qui parle dru m’a fait découvrir, et ce que gauche veut dire, et que j’en étais. Si je devais de nouveau me réveiller civiquement, j’irai voter tout plutôt que la peste. La mort dans l’âme, comme pour Hollande. Si je vote je suis piégé et humilié. Si je laisse ma voix, je suis deux fois battu, et absent. Ils vont me faire voter à droite, ces salauds, et feront semblant, les médiacrates. Qu’ils comptent encore longtemps sur de braves gens excédés et humiliés, et raisonnables. Bientôt la sécurité des chemises coutera cher. Pourtant nous étions raisonnables.

  6. gege

    Comment pourrai-je voter pour des gens au 2ème tour qui depuis 2012 maltraitent le peuple sans discontinuer, qui se livrent à l’insulte et la provocation vis à vis de Jean-Luc et leur permettre de poursuivre cette même politique d’austérité à la Macron, d’appeler à voter pour les listes de droite qui nous réserve une potion encore plus amère demain. Je choisis le vote blanc car l’épouvantail Le Pen ça suffit. Chacun assume ses gestes. Le seul qui avait la bonne stratégie c’était Jean-Luc avec les listes d’unions les plus larges possible sur des bases de progrès. Mare de la cuisine des postes !

  7. Cori Ivan

    Je n’irai pas voter pour le parti socialiste dimanche prochain. Ni jamais plus, tant qu’il sera dirigé par les mêmes gens, ceux-là que je tiens pour responsables du désastre dans lequel ce pays est plongé et plonge chaque jour un peu plus encore. Il faudra plus qu’un bulletin PS pour nous sortir de ce marasme. Je suis écoeuré par les discours anti-FN qui fleurissent partout : moralisateurs et méprisants. Comparer Marine Le Pen à Hitler est complètement contre-productif. Traiter les électeurs du front national au mieux de racistes hallucinés, au pire de débiles illettrés ne les fera pas changer d’idées, ni de vote, bien au contraire. Le discours de façade du front national, résolument social, anti banque et anti UE, porte ses fruits. Peut-être que Marion Maréchal ratisse les électeurs de droite de la région PACA, mais que dire des résultats à Calais, où Marine Le Pen obtient un score de 49,10 % ? Ceux qui voient de près le camp de lande doivent penser qu’il n’y a plus d’état. Comment leur donner tort ? Est-ce que il n’est pas hypocrite de présenter le front national comme le danger qui nous rassemble tous, même ceux qui ne sont d’accord sur rien, alors qu’au nom de l’état d’urgence le gouvernement applique une politique sécuritaire que l’extrême droite ne renierait pas ? Enfin, les scores effrayants du Front national masquent la réalité des résultats de ce dimanche. C’est encore une fois l’abstention qui crie plus fort que les autres (et qu’on entend si peu),…

  8. Bruno

    De la clarté. Sur la ligne comme sur la stratégie.
    Sur la ligne il n’est que trop temps de dire clairement que l’Europe actuelle et l’Euro sont des outils d’oppression des classes laborieuses et qu’il n’y a qu’un plan, sortir avant qu’il ne soit trop tard et que nos libertés et notre économie ne soient détruits au profit de l’oligarchie.
    Sur la stratégie, il faut cesser toute compromission avec ceux qui continuent de frayer avec le PS pour des places, pour l’argent sous prétexte de sauver un appareil qui se vide de son contenu. C’est en tenant cette ligne de conduite que le FN en est arrivé là où il est aujourd’hui. C’est en tenant cette ligne que les partis frères ont gagné ici et là à l’étranger. Puisque nous sommes retombés à 4%, qu’on reparte sur ces bases, qu’on se déleste des poids qui nous empêchent d’avancer et que l’on reconstruise la forte et nécessaire relation qui doit exister entre un parti de progrès et le peuple.

    1. Christophe

      L’a-idéologie n’existe pas. Tout est politique ! Le soi-disant pragmatisme des libéraux est un paravent (qui ne cache plus rien maintenant) pour leur idéologie libérale (ou ultra-libérale appelez-la comme vous voudrez). Ces libéraux (donc le PS, LR ) pratiquent la même politique économique visant à appauvrir les peuples pour enrichir la haute bourgeoisie (propriétaires des multinationales de cac 40) et les financiers.
      Quand est ce que nous ferons à gauche, enfin, un travail d’éducation populaire sur la dette publique et la création monétaire ? Combien de citoyens savent que la dette publique est composée à plus de 80% du cumul d’intérêts depuis 1973 ? Combien savent que c’est cette année-là qu’a été votée une loi sous Pompidou (ex-pdg de la banque Rothschild) réduisant fortement les possibilités de l’état d’emprunter directement auprès de la banque centrale sans intérêts ? Résultat depuis la dette publique n’a cessé d’augmenter au rythme de ces intérêts illégitimes (est-il légitime qu’un bien collectif comme la monnaie dépende des intérêts privés des banques?). Si on rajoute à ça l’évasion et l’optimisation fiscale, les 2000 milliards de dette s’expliquent aisément. Le problème c’est que l’on entend nul part (ou presque) parler de la réappropriation du pouvoir de la création monétaire par les institutions représentant les peuples. Cette gigantesque arnaque concerne tous les français de droite comme de gauche des classes populaires et…

  9. Un citoyen "résistant"

    Pas question que je donne ma voix à l’ex-UMP ou au PS pour qu’ils reprennent ou poursuivent une politique dont je désapprouve les orientations réelles. Pas question de m’abstenir ou de voter blanc (le drapeau blanc avant de se rendre au vainqueur de l’élection ?). Je vais confectionner et mettre dans l’urne le bulletin suivant :
    « Elections régionales du 13 décembre 2015.
    Je vote pour un AVENIR CONSTRUCTIF.
    Je vote pour une REPUBLIQUE SOCIALE respectueuse de la Terre et des hommes.
    Je vote pour la 6ème REPUBLIQUE.
    Signé : un(e) citoyen(ne) de France et de l’Europe sociale (qui n’a pas peur du bulletin « nul » !). »

    On est encore au début d’une longue « marche-croisade ». Du cœur et de la patience.

  10. Claude Maupertuy

    Bonsoir M. Mélenchon,
    Aujourd’hui, mon petit fils est né, à Montpellier. Je ne peux pas imaginer que notre lutte se termine en farce, entre trahison et impuissance. Se soumettre à ce parti socialiste est une grave erreur, on ne peut pas sauver le responsable de la montée du FN depuis des décennies. Nous ne sommes pas entendus, compris, élus, certes, mais si nous ne restons pas sur notre ligne de résistance, nous serons emportés avec ces faussaires. Nous devons réfléchir posément à la suite, ne pas nous faire hara-kiri. L’avenir, c’est nous. J’irai voter blanc au 2éme tour (ex région Limousin).
    Je vous remercie de votre travail incessant et souvent ingrat. Bon courage.

  11. Didfly

    Le FN n’est pas illégal, n’est pas un parti interdit par la loi. La démocratie a parlé. Les combines PS/UMP ne feront que renforcer ce parti infâme. Si la majorité des votants veut du fascisme, qu’elle en ait et les autres avec (tant pis pour nous). S’il faut cette expérience pour que les gens comprennent tant pis. Ensuite il se passera ce qui c’est toujours passé, le peuple fera appel à nouveau à la vraie gauche. Prenons dès maintenant nos distances avec le PS (ces sociaux traîtres). Résistance !

  12. martine

    Je n’irai pas voter. Le piège est trop infernal. le PS nous coince et nous oblige à voter pour lui afin d’éviter le FN. En faisant fi de toutes les préoccupations sociales et en se contentant de coups de menton guerriers à deux sous. C’est trop me demander, j’en ai marre de voter en me bouchant le nez. Depuis 2005 j’ai compris que nos votes ne servent à rien sauf si ça arrange le capital. Il faut trouver une autre voie, une piste humanisante et fraternelle. Je ne sais pas si elle est politique.

  13. david18

    Pour moi c’est tout à fait impensable qu’un PG se retrouve sur une liste d’union avec les socialistes. C’est la négation de notre combat depuis plusieurs années. La politique c’est de la stratégie à long terme. Il est vrai que cela n’a pas été très payant depuis 2012, les communistes ayant une responsabilité importante. Et là on fait comme Pierre Laurent on se met avec les socialistes ! On a l’air de quoi ? Un peu de dignité alors que l’on est méprisé en permanence par cette « gauche » de pouvoir.

  14. P. G. MOREAU

    Ces régionales sont déjà perdues pour le peuple de gauche. Elles sont l’antichambre de 2017. A nous de créer une nouvelle voie pour faire valoir notre volonté, nos valeurs et notre vision d’un avenir commun avec d’autres peuples, finalement dans la même situation que la France, le déni de la volonté du peuple !
    Le FN est « un » très gros problème, mais il n’est pas « le » problème du peuple de gauche. C’est l’imposture du PS qui usurpe en permanence l’étiquette et le discours. Toute réelle autre voie de gauche est ainsi captée puis étouffée empêchant l’expression de nos valeurs lors des élections. Ce mensonge n’a que trop duré. Le FN serait-il le catalyseur pouvant révéler le vrai visage de chaque parti politique et séparer ainsi le bon grain de l’ivraie ? Nous verrions alors ressurgir 2 blocs aux idéologies politiques diamétralement opposées. Finalement, si le FN remporte des régions, que va-t-il surtout se passer ? Nombreux électeurs de droite (LR) rejoindront sans état d’âme le FN préférant le modèle original à une pâle copie, ainsi que des élus qui voudront miser sur le cheval gagnant. Sarkozy l’a compris et il essaye de sauver les meubles en prévision de son unique objectif, 2017. La Droite restante (LR, UDI…) et le PS libéral trouveront encore moyen à s’allier pour former un pseudo front républicain voire une union nationale pour faire barrage au FN. Le fameux « UMPS » de Mme Le Pen fera enfin son « coming out » au grand jour. Bonjour la…

    1. P. G. MOREAU

      Bonjour la foire d’empoigne pour désigner le candidat d’une telle monstruosité, et trouver le discours pour faire avaler au peuple cette énorme couleuvre. La droite aura l’avantage des résultats de cette élection, soit au final un nouveau 2002 en pire ! Fini le temps des partis girouettes, des dirigeants / élus opportunistes (EELV, PC). Chacun devra choisir son camp. Fini les mercatos de politiciens cherchant à se placer, voire de certains partis qui signeront leur arrêt de mort par le départ hémorragique de leur base électorale.
      Je ne confonds pas partis politiques et militants ayant des convictions mais cherchant leurs chemins dans ce marécage politique. Le vrai peuple de gauche doit se rassembler dès maintenant pour rebâtir un noyau dur et une nouvelle identité de gauche intégrant l’écologie. Le FN gagne car il n’a besoin de personne pour faire son chemin. Il faut avoir la même stratégie. Le temps viendra alors de crever politiquement cette baudruche qui est, il est vrai, un danger pour notre pays.
      Vous avez raison M. Mélenchon. L’ère du peuple viendra. Voir gagner la gauche en 2017 est encore possible, à condition de disqualifier le PS. Vous êtes le seul qui ayez une chance d’y arriver. Vos arguments sont bons, mais votre discours, vos alliances devront être encore plus clairs. Ne comptez pas sur le trio Laurent, Duflot, Cosse. On ne construit pas une maison sur des fondations sableuses. Il faudra sans doute de nouvelles têtes. Une constituante avant…

  15. cerise

    En Bretagne, Le Driant vire les verts. &Ccdil;a a le mérite d’être clair. Prévoyez un voyage à Notre Dame des Lande bientôt, pour soutenir nos camarades menacés d’expulsion. Le vieux monde s’écroule et les militaires ont des couilles comme des pastèques. Nos lendemains s’annoncent difficiles.

  16. Patou

    Mais comment se fait il que les électeurs aient pu confondre une élection régionale avec une élection nationale. Comment tant de personnes méconnaissent le rôle de la région et de ses compétences. La région ne peut gérer la sécurité, l’immigration et l’emploi, ce n’est pas son rôle, et pourtant ce sont bien ces thèmes qui sont retenus même par les médias. Pourquoi ne pas avoir fait un peu d’instruction civique en réexpliquant le rôle de cette institution. Au lieu de se battre sur des sujets qui n’ont pas lieu d’être, il eu été plus judicieux de faire le bilan positif ou négatif de chaque région. Il faut recadrer en urgence cette élection. Le FN se bat sur ses mêmes thématiques, et les autres lui emboitent le pas sur l’insécurité, l’immigration mais cela ne dépend pas de la région car c’est régalien, non ? La France a la trouille mais a le devoir de se cultiver.

    1. Siamy

      Vous avez tout à fait raison. En fait , ça démontre à quel point, dans cette prétendue démocratie, les gens ont besoin de s’exprimer sur le comportement de la caste qui dirige, et à quel point ils ont si peu l’occasion de le faire, qu’ils saisissent les rares opportunités qui leur sont données, même s’ils sont complètement « à côté de la plaque ».

  17. François Desbois

    Cher Jean Luc
    J’irai donc voter contre la liste Wauquiez au second tour suite à la fusion technique avec les socialistes ! Dire que si nous étions partis unis en Auvergne-Rhône-Alpes, nous serions en situation de nous maintenir au second tour, ça fait quand même râler, et je suis poli!
    Membre du PG depuis avant la dernière présidentielle, j’irai voter pour que des gens comme Corinne Morel Darleux puissent défendre nos idées, même si la tentation du vote blanc était bien là. Bravo à ceux qui se sont démenés pour cette campagne et bon courage à toi cher Jean-Luc pour les jours à venir !

  18. Guy

    Il faut se rendre à l’évidence une bonne fois pour toutes, le FdG n’existe plus, les alliances à géométrie variable du PCF en fonction de ses intérêts l’ont tué, tout comme cela a tué le logo et même nos slogans car les électeurs ont tout simplement assimilé que le FdG n’est plus en vérité que le Parti Communiste et le PS comme depuis des lustres. Il faut vraiment prendre conscience que nous avons besoin d’un nouveau rassemblement sur des règles électorales claires acceptées par tous ceux qui y adhéreront. Pour ma part je pense que la 6éme république pourrait être le fédérateur d’un tel nouveau mouvement, sous condition toutefois que ceux qui y adhéreront ne s’éparpillent pas encore à chaque élection en fonction de leurs intérêts de partis. En tous cas pour moi qui a été un des premiers à adhérer au PG et fondé un des tous premier comité, je le dit franchement je ne suivrai plus ce FdG qui pour moi est fini et irrécupérable. Tout simplement parce que ce FdG ne ressemble plus à rien.

  19. Alain Doumenjou

    Je suis, comme tout le monde ici, profondément triste mais pas sous le choc, tant ce qui se passe sous nos yeux me paraissait déjà prévisible depuis près de trois ans. Je comprends parfaitement, Jean-Luc, que vous ayez tout fait pour rassembler et préserver l’union, mais aujourd’hui il n’est plus possible de conserver des illusions qui ne résistent à aucune analyse objective de la situation. La tambouille électoraliste et les trahisons, tant de l’appareil du PCF que d’EELV, oui bien sûr, ce sont des faits indéniables. Mais il y a plus grave car les divergences avec ces formations ne sont pas que tactiques, mais aussi de fond. Comment pourrait on encore se bercer d’illusion sur la nature profonde et la raison d’être de l’UE et surtout la possibilité de la transformer, ou de mener une politique de gauche en son sein, après la capitulation et l’échec inéluctables de Syrisa pour s’être refuser à voir la réalité en face? Or le PCF reste partisan du maintien dans la zone euro et au sein de l’UE (ce qui explique aussi en grande partie pourquoi il peut si aisément nouer des alliances avec le PS) et , ce n’est un mystère pour personne, EELV flotte dans l' »euro-béatitude ». Et çà c’est totalement rédhibitoire. Dans l’analyse des causes du succès du FN, il ne faut pas se limiter à la question de l’immigration et de la xénophobie, mais y voir aussi le fruit de ses prises de position (certes mensongères et hypocrites à l’égard de ses électeurs) sur l’Europe.

  20. UnPassant

    Je vais faire court :
    Lorsqu’un jour vous (M. Mélenchon) serez on l’espère au pouvoir et on vous demandera de vous rallier à une décision prise par Mme. Merkel, par exemple, et qui est contraire à vos engagements mais qui représente la position des 23 autres membres de l’Union Européenne, que feriez-vous? Si vous répondez à cette question vous répondrez à celle que vous posez ici : dimanche c’est vote blanc ! Le PS est un parti de droite.
    Bonne soirée.

Les commentaires sont fermés.

©2015/2018 Jean-Luc Mélenchon / V5 / Design INFO Service | Contact | Mentions légales