240 commentaires


  1. gem

    Merci à Jean-Luc Mélenchon de me rendre ma dignité de citoyenne. Il fait une campagne présidentielle remarquable d’intelligence et de force de conviction argumentée sur un programme précis et détaillé. J’irai donc voter nécessaire Jean-Luc Mélenchon au 1er tour, un vote utile pour Fillon, Macron, Hamon ou Le Pen n’étant qu’une farce supplémentaire insupportable d’une comédie que nous sommes si nombreux maintenant à vomir.

    1. FABIEN

      Merci à Jean-Luc Mélenchon de ne rien laisser passer face aux journalistes, à nous de continuer le travail en expliquant le vrai sens des mots. Ainsi le parti-pris de Mme Lapix à l’émission C’ à vous, est tellement visible qu’elle en devient ridicule et facilite ainsi le travail des jeunes internautes qui contribuent largement à notre campagne, ici l’occasion de rappeler la différence entre « charges » et « cotisations », avec un rappel lumineux de la leçon de Bernard Friot.

  2. Mathias95

    Oui, cela devient fatiguant de voir les nouveaux chiens de garde, tels les Lapix, ou les pieds nickelés du service politique de la 2, Pujadas en tête, séides et affidés des oligarchies financières, se livrer à cette basse besogne ! Nous avons été nombreux à protester du traitement infligé à Jean Luc sur la 2. Il est inadmissible et inacceptable sur un service public, de sentir cette puanteur qui sort de leur bouche (doux euphémisme). Faut-il lancer une pétition pour exiger que l’on mette de vrais professionnels et qui ne s’assoient pas sur leur déontologie ? Plus « rouge que moi tu meurs », chantre de l’écologie, passé le lendemain chez Lapix, à encore sorti son venin de vipère contre JL. Ce pauvre diable qui s’était découvert une sensibilité pour Bayrou, devient maintenant le soutien de Macron, qui sait ou il finira ? Vers l’autre extrême ?

  3. Jacqueline Sacoreine

    JL dit dans l’émission « retraite avec 40 annuités ». Pourquoi ne pas revenir à 37.5 ?

    1. marco polo

      Exact, c’était le cas avant. Même que, me souvenant des manifs pour exiger la retraite à 60 ans, nous la demandions à 55 ans pour les femmes. A inscrire dans les futures conquêtes sociales !

    2. Ascalon

      @marco polo
      La discrimination positive reste de la discrimination ! Votre remarque est donc sexiste. Pour quelle raison les femmes devraient-elle partir à la retraite 5 ans avant les hommes ?
      Et en quoi ces excellentes raisons ne permettraient pas également de justifier un salaire inférieur, des postes subalternes, une carrière moins rapide ? Et puis, le demandent-elles ? Ou c’est un effet de votre bonté masculine ?
      Il faut savoir ce que l’on veut. Soit on se bat pour l’égalité homme/femme, soit on se bat pour inverser l’inégalité. Mais dans ce cas, on crée une nouvelle inégalité. C’est idiot. Et ce n’est pas une « conquête sociale ».

    3. marco polo

      @Ascalon
      Aucune bonté, aucun favoritisme, c’est une condition objective du fait que la femme a une fonction que les hommes ne peuvent assurer, celle de faire un ou plusieurs enfants, je dis bien « faire » et non pas élever (le père ayant tout aussi bien ce rôle, ce qui n’est pas souvent le cas) et par conséquent ce temps doit compter socialement et devrait en outre être rémunéré, compter dans le calcul de la retraite, au-delà du fait même de la contrainte physique. Donc rien de sexiste, c’est simplement décrire une situation de fait et comment y répondre afin d’aboutir à l’égalité hommes – femmes. Le traitement en salaire, responsabilité sociale, évolution de carrière dans notre société sont le résultat du sexisme actuellement. La fonction créatrice maternelle qui est aussi une fonction sociale, cela ne vous aura pas échappé, est différente de l’homme.

    4. Ascalon

      Votre détestable vision paternaliste et bourgeoise du rôle de la femme dans la famille et dans la sociėté nous ramène juste 100 ans en arrière, et n’explique en rien pour quelle raison elles devraient bénėficier de la retraite 5 ans avant les hommes ! Mais surtout vous ne précisez pas s’il s’agit d’une revendication des femmes en tant que corps social. On est donc bien obligé d’admettre que c’est une nouvelle façon qu’imagine « l’homme » pour récompenser « la femme » de lui accorder ses faveurs, là où d’autres se contenteront d’un carré Hermès. C’est donc bien sexiste et ce n’est pas une « avancée sociale ».

    5. Donato DI CESARE

      @Jacqueline Sacoreine
      « Pourquoi ne pas revenir à 37.5 ? »
      Parce que, pour l’heure, on ne promet que ce que l’on peut financer.

    6. Invisible

      @Jacqueline Sacoreine
      Parce que le programme électoral n’est pas la lettre au père Noël.

    7. Marie FABIEN

      à Marco Polo et Ascalon, je pense que la polémique est inutile, chacun sait que l’évolution du parcours professionnel d’une femme est souvent ralentie voire bloquée par un simple arrêt maternité, même sans congé parental (cela a été mon cas), même s’il existe déjà la mesure d’octroi de trimestres pour compenser cette inégalité, la compensation est partielle puisqu’on ne retrouve pas toujours son poste et cantonnée pendant des années (pour cause d’absence pour enfant malade ou temps partiel choisi) et nous nous retrouvons placardisées. Cette situation que j’ai connue est fréquente, je crois. Au final, retraite diminuée.

    8. Jacqueline Sacoreine

      Merci donc d’entériner la loi Fillon de 2003 avec la réforme des régimes spéciaux de 2008 de Sarkozy.
      @Invisible : si ce sont vos arguments, restez tel que vous vous nommez.
      @Di Cesare : les financement se discutent et sont des décisions politiques…
      Que l’on ne me parle pas de l’allongement de la durée de vie : celle annoncée est pour les enfants qui naissent aujourd’hui !

    9. marco polo

      @ Ascalon
      Ne soyez pas hargneux et de toute façon, nous n’allons pas ici entamer un débat sur l’égalité homme-femme, ce n’est pas le lieu sur ce blog. Si j’évoque cette revendication, c’est parce qu’elle était exprimée d’abord par ma propre compagne et par bien des femmes de son entourage, ouvrières et dans les pires conditions, c’était il y a 50 ans me direz-vous et ces femmes n’avaient que peu de rapports avec des conceptions bourgeoises, cela n’a pas trop changé du reste. Amicalement à vous.

    10. jnsp

      En revendiquant un age différent pour les femmes il faut faire attention à ne pas déclencher une revendication du type : il y a en moyenne 22,9 ans de retraite pour les hommes et 27 ans pour les femmes donc les femmes ont une durée de la retraite de 20% plus longue que les hommes. Donc pourquoi ne pas reculer l’age de la retraite pour les femmes ou avancer l’age de la retraite pour les hommes pour plus d’égalité.

    11. Denis F

      @ Donato DI CESARE
      Alors, si on ne peut pas mettre les annuités à 37,5 ans, il ne faut pas proposer 60 ans pour le départ à la retraite car personne, je dis bien personne ne travaille à partir de 20 ans hormis les apprentis, il y a quelque part une incohérence, non ? Car pour être caricatural on peut la promettre à 50 ans, et les gens partiront avec à la retraite avec des indemnités minables. D’ailleurs pourquoi parle-t-on de retraite ? Chacun convient que d’ici peu il n’y en aura plus de retraite, comme il n’y a plus de boulot aujourd’hui.

  4. Ma France !

    Bonjour,
    Il n’est visiblement pas possible de mettre un commentaire à l’article « des nouvelles du mouvement ». Il s’agit d’une question. Le rapport du comité électoral dit « ne pas répondre aux demandes locales de rencontre pour les législatives ». D’aucuns affirment en réunion d’Insoumis que le national (?!) donne pour consigne de négocier par circonscription des binômes avec tel ou tel parti ? C’est quoi précisément la ligne à ce jour ? Il faudrait être clair.

  5. malinvoy

    A l’émission de ce matin sur Europe1 (que j’ai visionnée), JL Mélenchon dit que s’il est qualifié pour le 2eme tour, il serait prêt à travailler avec certains élus socialistes quitte à concéder quelques modifications du programme. Le Figaro n’a pas tardé à titrer son article « Gouverner avec les socialistes ? «ça va de soi» pour Jean-Luc Mélenchon ». Même si le contenu de l’article n’est pas totalement à jeter aux orties, le titre est très ambigu et racoleur. Il serait peut être utile avant de nouvelles déformations, ou mauvaises interprétations, que les choses soient davantage clarifiées de notre part.

    1. gege

      Ce matin sur Europe1 j’ai observé que le traitement ressemblait profondément à celui d’hier avec Madame Lapix. Même référence, même comparaison à Le Pen, même déformation du programme. Faudra-t- il penser qu’il s’agit d’une extension de ces méthodes dites journalistiques visant à punir les candidats qui ne respectent pas le système ? Pour désagréable qu’il soit envers Jean-Luc il faut espérer que ces comportements si mesquins et injurieux finiront pas ouvrir grand les yeux des auditeurs.

  6. marco polo

    Autant j’ai l’interview chez Lapix s’est révélé un désastre, autant celle sur Europe1 a été un franc succès. La différence est que vous avez pu perturber le cours de l’émission pour rectifier les propos tout aussi scandaleux et faire passer le juste point de vue de la France insoumise, vous n’avez rien lâché ! Bravo parce que la suite s’est nettement mieux déroulée, les journalistes ont compris le message, les propositions de la FI ont surnagé sur le déluge des intentions fielleuses et ont clarifié le débat. Voilà la bonne technique, quitte à vous lever et partir, ce qui ne serait pas passé inaperçu !

    1. Sergio

      Oui, votre entretien à Europe 1 a été un succès pour la France Insoumise et la communication de son programme. Bravo, Jean-Luc. D’ailleurs lorsque j’ai écouté la dernière partie de l’émission avec Lapix et Cohen sur la 5, j’ai apprécié l’évolution (un peu tardive) des journalistes vers plus d’écoute, de respect et presque de chaleur, au point qu’à un moment Lapix a même dit en aparté mais distinctement qu’elle pourrait aller au rassemblement du 18 mars à Bastille. Tous ne sont pas, une fois qu’ils nous écoutent et oublient leurs réflexes libéraux, des « ennemis » de la FI, comme en revanche le revendiquait chez Ruquier Y. Moix.
      Etant en ce qui me concerne un « ennemi » de la Vème pourrissante, je vous dis à mon tour : « à samedi à la Bastille ! »

  7. Hold-up

    Je vous souhaite une excellente forme physique en ce qui concerne la belle Marche du 18 mars pour la VI° République et aussi surtout pour la grande soirée politique qui suivra, le premier débat télévisé sur TF1 le 20 mars, où votre présence nous sera très chère face aux quatre candidats adverses (M.Fillon, Madame Le Pen, M.Macron, M.Hamon). Reposez-vous bien d’ici là, Monsieur Mélenchon, c’est important. Oui, sachant bien que le combat spirituel est aussi brutal que la bataille d’hommes, j’ose espérer que la France Insoumise rassemblée en bonne part de Bastille à République vous aura permis d’ici là, de recevoir tous les influx de vigueur et de tendresse réelle. Salutations & fraternité.

  8. Alain Doumenjou

    @marco polo
    « Autant j’ai l’interview chez Lapix s’est révélé un désastre… »
    Oui çà s’est en effet révélé un désastre. Pas pour Jean-Luc mais bel et bien pour Lapix totalement déconsidérée auprès du public, car trop, c’est trop ! De plus en plus, la hargne des chiens de garde dans leur intention de nuire se retourne contre eux, de moins en moins de gens sont dupes et c’est un phénomène qui semble s’amplifier.

    1. André

      Oui et d’autant plus qu’on est de plus en plus séduits par leur logique suivant laquelle l’amplification de leur sabotage de Mélenchon va de pair avec leur application à nous persuader qu’il ne décolle pas dans leurs savants sondages.

  9. Julie de Lyon-Réunion

    Et pour ceux qui n’habitent pas Paris ? Pas de marche ? Pas de 6ème république ? Difficile de trouver l’info pour les manifestations en « province » et je ne parle même pas des DOM !

    1. pg

      Non c’est un évènement qui ne se passera nulle part ailleurs qu’à Paris, cette question à été posée.

  10. Tidom

    Pour en revenir aux multiples comparaisons avec le programme du FN, j’ai lu leurs 144 propositions et j’ai écouté leurs dernières interventions tv et meetings (oui je me suis fait violence). Le déroulé de leur argumentation est clairement inspiré de l’avenir en commun et des meetings pédagogiques de Jean-Luc Mélenchon. Il va etre difficile de nier les ressemblances (même si elles sont moins détaillées). Le seul énorme « hic » est qu’ils ramènent tous les problèmes à l’immigration.

    1. Castagna

      Ils copient les propositions de le FI pour séduire ce qui amplifie la confusion entretenue intentionnellement par les journalistes ! Mais leur programme en fait se résume à « on est chez nous ».

    2. jnsp

      @Castagna
      « Mais leur programme en fait se résume à « on est chez nous » »
      Si vous comptez convaincre des gens qui votent FN ou qui ne votent pas avec cet argument vous vous trompez. Evidemment que ce programme ne se résume pas à ça, ça serait trop simple, il est contreproductif d’avancer un argument de ce type. A mon avis il faut insister sur autre chose, en particulier sur l’entourage et les soutiens de MLP qui restent fondamentalement liberal et anti social.

    3. Donato DI CESARE

      Et que dire du programme de Hamon ? A part plagiat, je ne vois pas d’autre qualificatif !

    4. ROLLAND

      Ne jamais oublier que dans les années 30, dans « national-socialiste » il y avait « socialiste » avec toute la confusion que cela pouvait délibérément susciter dans l’électorat le moins éduqué et politisé. C’est d’ailleurs pourquoi il faut dire et redire que toute campagne politique est une campagne d’éducation et de prise de conscience. Seul un homme politique de la culture et de l’envergure de Jean-Luc Mélenchon défend et applique cette ligne, et bien se dire que, si les autres ne le font pas, c’est soit parce qu’ils sont incultes, soit parce qu’ils ont intérêt à ne pas éduquer celles et ceux qui, alors, voteraient différemment de ce qu’ils font par ignorance. Guerre de classe incessante sur le front idéologique, elle doit être menée sans relâche ni concession.

  11. obermeyer

    Dans mon coin, en plus des bus pour Paris, nous organisons des écoutes collectives afin de suivre la marche et le discours pour ceux qui ne peuvent pas se déplacer.

  12. chan

    Enfin un exposé rapide mais clair des raisons de voter Mélenchon ce matin sur France culture (Miller, Généreux, politique économique et culturelle) . Combien d’auditeurs ? A diffuser.

  13. Chat

    Les débats TV à venir vont être déterminants. Ils vont servir de vitrine pour les non politisés, les indécis et les abstentionnistes. Ce public va être sensible autant à la posture qu’aux programmes. Il me paraît essentiel de bien se préparer à donner une image de présidentiable. En se tenant au dessus de la mêlée, Juppé progressait au 1er tour des primaires et il a perdu dés qu’il s’est mis à attaquer. Je crois que les gens attendent de la dignité et de la hauteur. Un cours magistral sur les enjeux écologiques, économiques et humains, Mr Mélenchon sait faire, et comme le programme de la FI répond à ces questions, il serait bien plus efficace de développer sur cette voie que de se commette dans une bataille de chiffonniers. Il faut parvenir à s’exclure du « tous les mêmes » qui démotive l’électorat et pour cela laisser les autres se discréditer. Au travers des candidats, c’est un Président que le public va chercher.

    1. Hold-up

      Vous avez parfaitement raison. L’émission sur TF1 lundi 20 mars va être absolument cruciale. Il va falloir beaucoup de sang froid à M. Mélenchon pour ne pas tomber dans le piège qui lui sera inévitablement tendu, celui de « la bataille de chiffonnier » pour le rendre inaudible voire quelque peu énervé. L’esprit Zen doit impérativement gouverner sa conduite quoiqu’il arrive. Laissons aux autres candidats le soin de se dévorer entre eux. Merci à vous, M. Mélenchon de porter notre vivante et claire parole.

  14. malinvoy

    Les médias n’arrêtent pas de nous demander si JL Mélenchon et FI ont copié le programme de M. Le Pen mais notre programme a été imprimé et diffusé bien avant le leur. Cette antériorité n’est jamais rappelée.

  15. thery

    Cher Jean-Luc Mélenchon, je m’étais inscrit voila trois semaines pour le car de St.Brieuc, hélas pour raison de santé je ne pourrai y participer comme la dernière fois qui m’a laissé un souvenir ineffaçable de chaleur humaine de sourires de toutes races et de tout horizons avec tous la mème ardeur et la mème envie de reprendre ce qui nous est dû (notre dignité, notre avenir dans nos mains et pour cela dégager ces voyous). Vive le mouvement des insoumis. Une constituante, une 6eme république et tout votre collectif aux commandes avec nous (voir la communautés de Saillant dans la Drome ils bossent en binôme et le maire n’a pas les pleins pouvoirs), les représentants oui ! En attendant je vous souhaite a tous une superbe journée d’espoirs de bonheurs de joies révolutionnaires citoyennes. A nous le pouvoir de décider de notre avenir.

  16. CL

    « Tout comme MLP… » (et gnagnagna), à ce jeu perfide des amalgames, pour affronter l’outrage, au delà de l’attitude défensive, il me semble qu’il y a un filon MLPS, très cinglant, à exploiter. Tout comme MLP, Filon, Macron (très bientôt favori du PS) et leurs supporteurs, politiques et leurs valets médiatiques, n’ont-ils pas le même programme de défense du système monarchique de la cinquième République ? Cette 5ème république à l’agonie, où les ministres intègres, les conseillers vertueux, n’ont aucuns scrupules à s’empiffrer, à se repaître, à piller la maison, en prônant l’austérité au peuple, puisque, selon eux, c’est la légalité. Honte aussi à ces journalistes véreux du service public, en quête de promotion dans ce système décadent, qui pour faire des courbettes au prochain monarque favoris des sondages, se moquent déloyalement, grossièrement, de ses concurrents.
    Il est temps que la 6ème république balaye tout cela ! A samedi 18 mars pour le dire en force !

  17. Alain Doumenjou

    Le débat de lundi prochain sur TF1 (si toutefois ce que j’ai lu à ce sujet est bien exact) va être un exercice d’autant plus difficile que les organisateurs auraient prévu une règle (de toute évidence destinée à rendre autant que possible inaudibles les arguments de fond) limitant à 2 minutes chacune des interventions, avec possibilité pour chacun d’interpeller celui qui a la parole au bout d’une minute trente, histoire de pousser à la foire d’empoigne et de favoriser ainsi la confusion, des fois que les auditeurs risqueraient de comprendre certaines choses. Heureusement Jean-Luc est rompu à ce genre d’exercice, puisqu’au Parlement européen le temps de parole de chaque député est limité à 2 minutes. Telle est la modernité des débats « démocratiques » dans le monde d’aujourd’hui !
    Pur hasard d’un tirage au sort (parait-il contrôlé par huissier !?) Monsieur Macron aura la parole en dernier et donc le dernier mot !

    1. Castagna

      Si c’est le cas ça nécessite d’aller tout de suite à l’essentiel sans perdre de temps à se défendre d’accusations mensongères mais plutôt rétablir la vérité en exposant clairement le programme ? Le piège est de répondre pour se justifier en attaquant ou en se posant en victime, c’est ce qu’ils cherchent pour pouvoir confirmer l’image auprès du public d’un homme agressif ou parano. Jean-Luc touche les français quand il parle avec son coeur, qu’il explique ce qu’il veut faire avec humilité, courage et pédagogie, les gens veulent comprendre contrairement aux journalistes.

  18. morfin

    En plus des cars, il y a surement des covoiturages militants, y penser. Pour la question des retraites, on a déjà sur ce blog abordé le sujet de remettre les 37.5 au lieu des 40 (faudra pas lacher çà). Pour les programmes FN, qui font suite aux autres programmes d’Ex dr pré- FN y a toujours eu pompage des idées et même des méthodes de travail et des stratégies de la gauche (ex « cellules » comme le PC, etc.) Faut bien penser à rappeler que ce sont des antirépublicains, xénophobes et pro-capitalistes, çà fait trois différences de fond de toujours. Avant ils étaient monarchistes, colonialistes esclavagistes et déjà capitalistes.
    A samedi, Bastille-République !

  19. Anne B

    C’est le pompage permanent dans le programme FI. Sur France Inter, au sujet du programme FN sur l’Europe, P. Cohen demande s’il s’agit d’un plan B, se gardant bien de préciser que ça ressemble à du Mélenchon (comme c’est toujours fait à l’inverse). Il me paraît important de rappeler que des mesures de L’Avenir en Commun se retrouvent dans d’autres programmes et que les médias mettent en valeur les copies, voulant rendre invisible l’original avec sa cohérence et possibilité de mise en pratique. Il y a encore trop de gens ne faisant pas la différence entre la mise en scène politico-médiatique et l’authenticité du projet de la FI. Ils devront comprendre que ce ne sont pas les soi-disantes colères de Jean-Luc Mélenchon qui dérangent les journalistes, mais son programme très cohérent, très intelligent car il peut établir le vrai changement! que nombre de citoyens attendent, même sans connaître ce programme. 18 mars, 20 mars : les graines de la conviction porteront leurs fruits !

  20. Chat

    Portée par la vague médiatique, la tendance est à l’abolition du clivage droite gauche. Ne laissons pas Macron surfer seul sur la vague. La FI peut s’en revendiquer aussi car tous bords confondus les maîtres mots des candidats sont chômage, relance et entreprises. La FI, par un programme de relance doté d’un moteur « écologique » c’est bien à la relance et au chômage qu’elle s’attelle. En quoi sommes nous étiquetables ceci ou cela puisque c’est un nouveau logiciel économique que nous proposons. Il n’est ni de droite ni de gauche, il est inédit et il met les entreprises au cœur de l’action. Macron joue sur la confusion des clivages, autant faire de même lors des TV grand public.

    1. moreau

      Ce programme est inédit car il radicalement de gauche en fait. Je nous souhaite un grand rassemblement vers la 6ėme République !

Les commentaires sont fermés.

©2015/2017 Jean-Luc Mélenchon / V5 / Design INFO Service | Contact | Mentions légales