L'esprit de victoire | Jean-Luc Mélenchon
Le mois dernier, ce blog a reçu 232 429 visites

92 commentaires


  1. educpop

    En 1914, Jean Jaurès essayait d’éviter la guerre et tenait comme député un discours similaire à celui de Jean-Luc Mélenchon, mais le patriotisme de la France profonde s’est finalement substitué au sens de la responsabilité citoyenne, ce qui indique que le discernement n’était déjà pas ce qui caractérise le peuple. L’opinion a suivi le pouvoir médiatique pour admettre une soi disant fatalité, pourtant la lutte des classes était alors encore un concept qui représentait un liant fort de la société. Aujourd’hui ce lien est très affaibli et le risque est d’autant plus grand, ne sous-estimons pas le bellicisme et l’absurdité nationaliste. Quand à notre député, qu’il ne se tienne pas trop près des fenêtres s’il va déjeuner dans un bistrot entre deux séances épuisantes à l’assemblée nationale.

  2. CL

    Grand bravo, et merci pour la diffusion de sa vidéo, au courageux témoin de violences (dont on découvre en ce moment qu’elles n’étaient pas policières mais celles de professionnellement proches du Président). Bravo aux journalistes, bravo aux élus insoumis et autres et aux authentiques forces de sécurité pour leurs questionnements, leurs indignations. A voir l’embarras, l’esquisse de lapsus révélateur d’un souhait du Premier Ministre de désamorcer une bombe, un scandale sur le fonctionnement de l’Etat : « Cette affaire est désar… désormais aux mains de la justice » (Ce lapsus 15H12 sur Public Sénat ou LCP n’apparaît pas dans d’autres rediffusions FR3 20H30 par ex) cette République en Marche, sur la Tête, est en train de la perdre.
    A propos des deux point de violences évoquées dans la revue de la semaine (baston et défilé express) il n’est pas impossible qu’elles soient l’œuvre du même auteur. Ce conseillé, très spécial de l’Élysée, aux casquettes (ou casque!) multiples.

  3. L. A.

    Ferveur et liesse populaires surmédiatisées et imposées à tous, visages euphoriques d’innombrables quidams, en majorité plus que possiblement réacs et intolérants, mais dont il serait très vilain de mépriser l’intolérance (leur intolérance est populaire comprenez-le), et d’aucuns de considérer comme un affront de ne pas abonder pas dans leur délire. Mais alors à quand la célébration des JMJ ? (Avec injonction à ceux que ça défrise de s’abstenir ne serait-ce que de le faire savoir. Non mais !) L’objet de la critique n’est pas le foot, les amateurs de foot ou les réunions d’amateurs de foot. L’objet de la critique c’est qu’un engouement fabriqué soit imposé à tous, de force, au mépris de la liberté de chacun, voire avec mises à l’index et injures (parfois menaces) à l’égard des contrevenants. Ça c’est inacceptable. Qu’on arrête, en l’occurrence, de culpabiliser les victimes de ce vacarme irraisonné.

  4. M-R-V

    Il n’y avait pas de manifestation sur la place de la Contrescarpe le 1er mai ! Peut-être quelques manifestants retour du défilé, assis autour de la place ou dans des bistrots, avec des touristes. Et tout d’un coup une armée de CRS, avec un car barrant le haut de la rue Cardinal Lemoine, déboulée dans quel objectif ? Et à partir de là, suite à quel incident ou non incident ? le tabassage que l’on sait… Incompréhensible pour les riverains.

  5. Gian

    Bon courage Mr Mélenchon, à vous et à toute votre équipe. Je viens d’écouter la revue de la semaine et je suis triste qu’un groupe comme le vôtre, sincère et impliqué, soit traité avec si peu de considération par ses pairs. Mais nous avons besoin de vous, besoin que vous luttiez pour nous. Cela réconforte que des hommes et des femmes continuent à se battre alors que le découragement pourrait les gagner. Il faut beaucoup de volonté et une grande foi politique pour continuer. Alors je vous remercie de tout cœur. Prenez soin de vous pendant les quelques jours que l’on vous permettra de prendre pour vous reposer, vous ressourcer. J’espère qu’un jour vous serez entendus par une majorité de Français, et que nos enfants, grâce à vous, vivront dans un monde plus solidaire qu’aujourd’hui. Je veux y croire de toutes mes forces ! Encore merci à vous tous et toutes, pour l’exemple de courage et de détermination que vous nous donnez.

  6. step

    « Leur mépris pour les autres députés se manifestant dans tous les débats, on sait qu’il n’y a rien à attendre d’eux ».
    Tiens, je me souviens du moment que vous pensiez pouvoir facilement fissurer cette majorité eléphantesque. C’était oublier qu’avant d’être des novices pour certains des « politiciens pas tous professionnels », ils sont surtout tous liés par des intérêts de classe communs. Pour cela il fallait regarder le contenu sociologique des LREM (RH,dirigeants, cadre supérieurs, professions libérales supérieures) qui était d’une extraordinaire homogénéité. LREM, c’est le top 10% ou les serviteurs de ces intérêts. Même si ce n’est pas pour faciliter la tâche, je suis plutôt content de constater que vous soyez revenu de cette illusion d’incohérence. Ils sont cohérents et seront solidaires pour prolonger ce sytème qui leur profite tant. LREM est un mouvement profondément conservateur.

    1. Alain Verce

      Tout à fait d’accord ! Bien sur il faut tacler Macron. Mais je trouve qu’on est trop réservés par rapport aux députés LREM qui se comportent comme de véritables voyous. Ce sont eux les responsables, ce sont eux qui votent les lois pourries ou soutiennent sans réserve les mauvais coups du gouvernement. C’est leur attitude, leurs déclarations, leurs votes, leurs accointances avec la finance qu’il faudrait populariser et non pas attendre les prochaines élections pour le dénoncer car ils sauront se refaire une virginité à ce moment là.

  7. Invisible

    Je ne suis pas d’accord. Si maintenant il faut faire du crowdfouding pour rénover les écoles publiques, c’est de la vaste blague. Quid de l’égalité ? On s’égare. Ne pas se laisser embarquer dans les engouements et les modes. Il y a des principes fondateurs et des règles. D’ailleurs, sur France Inter, j’entends que cette école était programmée pour être rénovée dans l’été… Si on tend à Macron des opportunités pour abandonner l’école à son sort, il va y foncer et dira à qui veut l’entendre « débrouillez-vous, faites un crowdfouding ! » Déjà que les écoles commerciales viennent jusqu’au JT soir de France 2 pour vendre des places post-bac aux 12% d’élèves qui n’ont toujours pas de places dans l’enseignement secondaire, on tombe dans la déchéance de la République et la privatisation des prérogatives d’état.

  8. Chat

    Maintenant qu’on sait que des barbouzes infiltrent les manifs, ne va-t-il pas falloir afin de s’en protéger, défiler avec un brassard police ?

  9. Jean Cibot

    Si, réellement, l’amour du sport et du « beau jeu » est ce qui anime avant tout le public, et non le chauvinisme et l’esprit de compétition guerriére, pourquoi ne pas inviter les équipes « vaincues » aux célébrations finales, car elles ont contribué, à leur façon, à la qualité du spectacle et ce serait une belle démonstration de fraternité.

  10. BROSSE

    En bafouant, en ridiculisant, en violant, à diverses reprises et de plusieurs manières, la fonction sacrée de chef d’Etat, Macron s’est déjà destitué lui-même symboliquement d’une fonction plus puissante que sa personne, d’autant plus qu’il a été élu par une minorité très faible de citoyens français. La violation des interdits est à la racine du sacré et de l’instauration d’un pouvoir séparé, parce que la violation originelle constitutive des royautés les plus anciennes et les plus diverses, pose un interdit majeur sur la fonction sacralisée du pouvoir, processus par lequel la classe dominante s’arroge la positivité du sacré, l’impur et le malfaisant, l’humiliation, la culpabilité et l’échec, revenant au domaine du mal et des dominés.

  11. Bernadette

    La grosse difficulté est la commune qui n’agit pas démocratiquement pour tous les habitants. La population est prise en étau dans ce système pyramidal.

  12. Teres

    Ce n’est pas nouveau que les barbouzes s’infiltrent dans nos manifs, mais à présent, ils sont détectés ! Les cagoulards sans cagoules et à ce haut niveau de l’État, ça fait du bruit. Les réseaux sociaux sont leur couperet à présent. Bas les masques !

  13. Beaujean

    Vu l’actualité, un parallèle à faire pour Jean-Luc (si personne n’a déjà songé à lui faire) : le chef d’Etat-major des armées viré voici un an pour de simples critiques sur le budget de la Défense. A comparer avec la bienveillance de trois mois dont a profité un délinquant de haut vol.

  14. Alain Doumenjou

    @Beaujean
    Voila un commentaire qui me semble tout à fait pertinent car il s’agit en effet d’un argument imparable qui est de nature à faire mouche auprès de tout citoyen et auquel les chiens de gardes médiatiques les plus zélés ne peuvent rien trouver à répondre.

  15. chan

    Feuilleton des vacances. Hier soir, grande scène de comédie : « Oui, mon frère, je suis un méchant, un coupable… Le plus grand scélérat… » , c’est bien sûr l’aveu en général, pour éviter soigneusement l’aveu particulier des fautes précises, c’est l’aveu de Tartuffe ! Entre parenthèses, l’Assemblée nationale est juste avant la Maison de l’Amérique latine.

  16. robindesvoix2

    En tant que grand comique de l’état, il m’arrive et d’ailleurs comme à tout mes amis de ne jamais avoir besoin de mystifier la réalité, nous apprenons en coeur tout de concert, rétroactivement, il va s’en dire, en se mettant d’accord sur la tacatacatique et d’ accorder ainsi parfaitement nos violons. Même si nous ne chantons pas toujours juste, notre chef d’orchestre est venu hier soir tout avouer ! Il nous a trahi, un si grand, si jeune. Vu que tout le monde se sert des éléments à postériori, il nous semble fort aisé d’endofer les mouches en grand coup de brochettes pré-servies d’avance, devant les yeux ébahis de la représentations nationale, l’incompétence faisant rage sur tous les fronts, incapables de comprendre qu’une rétrogradation, n’est pas une sanction quand cela n’est qu’un gentil changement de poste tout en gardant son grade et sa rémunération comme un secret de polichinelle, la vérité nous fait si peur à dire. Les représailles seront là sous leurs applaudissements.

Les commentaires sont fermés.

©2015/2018 Jean-Luc Mélenchon / V5 / Design INFO Service | Contact | Mentions légales