Le mois dernier, ce blog a reçu 372 806 visites

283 commentaires


  1. Messines Ch.

    Mais bon sang, est ce que personne ne comprend que Hamon n’a été désigné (oui, je dis bien désigné par le PS) car vous oubliez les magouilles de ces primaires (on ne sait toujours pas combien ont voté, et quels sont les vrais pourcentages) que pour prendre des voix de gauche et donc siphonner la France insoumise ? Alors il faut arrêter avec vos « ralliements », vos « unités », etc. Jean-Luc n’est pas seul, et il faudrait faire un référendum auprès des insoumis pour voir ce qu’ils en pensent, non ? Donc plus de carabistouilles entre chefs présumés. C’est bien ce qu’on espère avec une 6° république, non ?
    Quand à sa non participation au débat de dernière minute, il a entièrement raison, c’est un traquenard, même Fillon n’en voit pas l’intérêt, c’est peu dire !
    Haut les coeurs, c’est nous qu’on va gagner ! J’ai encore apporté 2 insoumis de plus, ces derniers jours.

  2. Macarel

    Il faut arrêter avec les noms d’oiseau. C’est un fait que la dynamique est du côté de Mélenchon, et pas du côté de Hamon. Et si le PS est dans l’état où il est ce n’est pas de la faute de Mélenchon.
    Mélenchon trace son sillon depuis plus d’un an, sans dévier de son objectif : offrir une option éco-socialiste aux électeurs, ceci bien avant le ralliement de Jadot à Hamon. La France Insoumise a fait un énorme travail citoyen, pour mettre au point son programme, un travail de fond. Il n’est qu’à aller voir sur Youtube (entre autre) les diverses auditions d’experts en différents domaines qui ont été réalisées depuis un an. On est bien loin des querelles intestines qui n’en finissent pas de désintégrer le PS. Voter Mélenchon, ce n’est pas seulement voter pour un homme (dont on sait que beaucoup n’apprécient pas le tempérament), mais voter pour un projet de société qui me semble-t-il est le seul qui ne soit pas basé sur des calculs politiques, et de la tambouille électorale. Un programme qui a pour objectif plus de justice sociale, tout en tenant compte des contraintes environnementales. Un programme qui n’a pas été concocté à la dernière minute dans des buts avant tout électoraux.

  3. semons la concorde

    Beau discours encore hier au soir. Voir tant de jeunes écouter autre chose que les bêtises du CAC 40, ça fait vraiment plaisir. Et si, au cirque de la 2, vous déléguiez un porte-parole qui connaîtrait bien le programme, par exemple Jacques Généreux ou une de vos proches collaboratrices, pour représenter à la fois le mouvement et votre personne ? Pour le temps imparti à chaque candidat, ça permettrait à la France insoumise d’être présente tout en vous permettant de faire autre chose. Mais je ne sais pas si c’est possible. La surprise serait grande pour tous ceux qui parlent de votre « ego » sans même prendre la peine de vous écouter.

  4. Michael

    Mr Mélenchon brillera par son absence ! Prétendre qu’il faut y être (à l’émission) pour encore soi-didant convaincre ou se confronter, présenter son programme, être le dernier à avoir parler, paraitre le plus fort, tout cela à déjà été fait. Il y a bien sur un aspect d’impact psychologique final qui pourrait être réalisé sur ce coup, mais vu les circonstances, ça n’est pas le meilleur moyen et il y a d’autres façon de faire.

    1. Pierrot de Pont

      Croire que ce débat de dernière minute à 11 participants pourrait encore convaincre des indécis est bien sûr bien illusoire. Qui peut croire en effet qu’il y aura encore des millions de spectateurs à passé minuit puisque la durée réelle sera évidemment bien plus longue que celle annoncée. Le but de ce débat spectacle n’est sûrement pas d’informer les citoyens mais bien de créer un cadre propice à du buzz médiatique sans possibilité de répliquer le lendemain, comme en est spécialiste la rédaction de France 2 (cf. le pseudo reportage sur le café de Sevran interdit aux femmes, dénoncé par le Bondy blog et Arrêt sur images cette semaine).
      Si l’on veut faire de la véritable éducation populaire et citoyenne, que ce débat ait lieu tout une après-midi un dimanche à la place de toutes les émissions politiques qui émaillent maintenant cette journée. Chiche le Service public ?

  5. Jacques A

    Sans prendre les gens de haut, sans même dénigrer l’autre, l’insoumis que je suis rejette tout accord avec le PS. Filoche et Laurent auront beau insister, rien ne justifiera un accord avec ce parti, ou pire, un ralliement comme le demande Hamon. Article après article et depuis 18 mois Filoche demande l’union de la gauche. Pendant longtemps son union consistait évidemment à mettre en avant le PS. Depuis 2 ou 3 mois il réclamait Hamon président et Mélenchon 1er Ministre (vous la voyez la différence avec la première proposition ? Non ? C’est normal, il n’y en a pas). Maintenant que les vents tournent il appelle à une plateforme commune, des accords gouvernementaux, la création d’une majorité parlementaire, peu importe le candidat ! Je lui ai répondu qu’il se simplifierait la vie en appelant à voter France insoumise et que l’accord qu’il réclame peut très bien se faire entre les deux tours.

  6. Laurence

    Ne pas se rallier au PS, surtout pas. Et ne pas participer à l’émission pourquoi pas, mais peut-être pouvez-vous donner votre temps de parole aux « petits candidats ».

  7. gerlub

    Pas d’affolement avec le débat du 20 Avril. La date va, vraisemblablement, être modifiée. Le rassemblement de la gauche oui. Pas besoin de faire quoique ce soit chacun est libre de se rallier a la France Insoumise et a son programme derrière notre candidat. Inutile de perdre du temps a justifier tout et n’importe quoi. La seule chose a faire et de défendre et promouvoir notre programme. Cela semble plutôt commencer a nous réussir. D’abord rattraper Fillon puis les 2 autres !

  8. PIETRON

    Les travailleurs, cœur de l’électorat populaire a du être séduit, comme je le fus, par la partie consacrée, au Havre, aux victimes de l’amiante, aux ex mineurs du Pas-de-Calais, et par l’affirmation anticapitaliste de JL Mélenchon. Le temps passe mais l’exploitation des individus reste. Et plus que jamais, sous d’autres formes. Conserver le cap de cette dénonciation est vraiment indispensable pour toucher la majorité de la population laborieuse (chômeurs, retraités inclus).
    Pour France 2, il est vrai qu’organiser ce genre d’émission 3 jours avant le vote ressemble fort à un traquenard. Tous les téléspectateurs ne sont pas au même niveau politique. Le moindre ressenti se transforme en rejet. Il est prévisible que la chaîne changera sa date à l’écoute des Macron-Fillon au diapason des médias. Sans Jean-Luc Mélenchon auraient ils osé refusé ? Le PS a perdu plus de 50% de ses électeurs. Hamon représente le PS. C’est à lui de se rallier de manière anticapitaliste. Il pense plus à la direction du PS!

  9. Anne Farges

    Je suis profane et je me pose cette question. En France il y a moins de riches que de pauvres, quand on gagne 5000 euros par mois on est déjà parmi les 5-10% de nantis. 18% annoncés par les sondages pour Fillon sont constitués des plus riches, bien plus que les salariés à 5000 boules qui sont surimposés sans possibilité d’évasion. Reste dans ces 18% des retraités hargneux et naïfs. Les français qui travaillent avec des salaires de très moyens à faibles, les SDF qui travaillent, les chômeurs, en principe ça va pas tous chez la MLP. Où sont les électeurs de Jean-Luc Mélenchon et mêmes ceux d’Hamon ? Où sont les gens qui devraient adhérer de manière naturelle ? L’autre jour j’entendais qu’il y a des gosses qui vont à l’école ont 200 mots de vocabulaire en CM2 alors qu’ils devraient en avoir 2000. Ils sont là les électeurs de la gauche ? Le pouvoir a-t-il intérêt comme avant ou comme dans les dictatures à maintenir les gens dans l’inculture pour les empêcher de piger voire même d’entendre ?

    1. Gilbert

      @Anne tu ne vois réellement rien venir (c’était facile)
      D’abord, Jean-Luc Mélenchon est un vrai formateur, il est le seul depuis plus d’un an à former son auditoire, meeting après meeting, vidéo après vidéo. Il enfonce le clou pour dire au peuple de France, lève toi et marche. Le panel des votants pour Jean-Luc Mélenchon est des plus étendu. Des ouvriers certes, mais bien plus de cadres petits à moyens, qui vivent très mal d’être surexploités, car nouveauté ! la réplique aux cadres est : dit-donc tu es cadre, tu ne vas pas en plus appliquer les 35h en plus ? Si bien que la plupart en font plutôt 45h par semaine, sont appelés en dehors du boulot sans cesse y compris le WE sur leur IPhone, et maudissent leur condition. Je ne parle pas des fonctionnaires de santé, de Fisc, de l’enseignement, de la Poste, etc. qui ont vu leurs effectifs diminuer comme peau de chagrin. Et, tous ces gens là sont idiots, non formés, dans l’ignorance totale ? Pas du tout, et ils représentent l’essentiel de l’électorat de Jean-Luc Mélenchon.

    2. gracchus

      Voici des indécis, dont l’image qu’ils se font de Jean-Luc est celle véhiculée par les media, et qui, miracle, ont assisté hier soir à la réunion du Havre !

    3. L. A.

      @Anne Farges
      « Où sont les gens qui devraient adhérer de manière naturelle ? »
      Une très grande partie d’entre eux est repliée dans l’abstention, par dépit, par dégoût, parce que depuis si longtemps il n’a jamais été tenu compte ni de leur avis ni de leurs choix. Et c’est là que la France insoumis et son candidat J.-L. Mélenchon vont les chercher, avec un succès grandissant. Par ailleurs, ce n’est pas « le pouvoir » qui a « intérêt à maintenir les gens dans l’inculture pour les empêcher de piger voire même d’entendre », c’est le capital et son besoin vital d’un lumpenprolétariat de la pensée, de masses de non-instruits politiques. C’est sur leurs têtes qu’il se maintient à flot, sur leur illusions qu’il navigue et sur leurs bras qu’il compte pour ses basses œuvres, hélas !

  10. jono

    Pourquoi Jean-Luc Mélenchon ne se ferait-il pas remplacer par celui qui a avec toute son équipe élaboré et chiffré le programme économique de la France insoumise, je veux parler de Jacques Généreux. Ce serait assez comique face à Langlet, St Criq et Pujadas.

  11. morfin

    Il semblerait que le refus de Jean-Luc et aussi de Macron aient eu un impact pour faire changer la date de l’émission sur France 2. Les électeurs coté Hamon sont assez malins pour se poser la question de là où ils doivent se situer en ce moment, puisque l’heure du vrai choix approche dangereusement pour eux. Seuls les accros de toujours au « PS du passé » sont mal, mais on ne peut rien pour eux, comme Filoche, car nous avons tous(es) et tout essayer pour lui, c’est un lien affectif inconditionnel à sa famille qui pourtant se déchire et va se recomposer. Bien sûr Jean-Luc n’a plus rien à voir avec tout çà et nous non plus. C’est coté Macron, Valls et tous les autres que la question de « loyauté familiale » va se poser, mais çà ne concerne pas la majorité des Français(es) qui ont les pensées tournées ailleurs déjà. Si une 6° république parle tant, c’est pas celle de Hamon ou qui que ce soit d’autre, c’est la notre point barre.

  12. DAN

    Bonjour Jean-Luc.
    Des milliers comme moi aimeraient signer pour toi, mais tu fais peur ! Ton discours, ta vision, sont si attrayants. Mais en 68, la génération du moment, la tienne pour info, a renversé la table des vieux cons, c’est vrai, et a fait main basse sur le grisbi. On rase gratis ! Et maintenant c’est nous qui réglons la note ! Pas vrai ? Alors, comment refaire la même chose sans coller une ardoise à nos gosses ? J’attends de te lire avec impatience mon cher Jean-Luc en espérant que tu arrives à me rassurer. Amitié mon ami.

    1. arthur 2

      Je ne suis pas Jean-Luc, mais « soixante huitard ». La situation générale est tout de même bien différente. Le mérite de l’équipe à Jean-Luc est d’avoir identifié les « disfonctionnements » qui gangrènent notre société actuelle et d’y apporter des réponses. Quelle peur avoir du programme de l’Avenir en Commun ou de son porte parole, avec tout ce qu’il apporte d’humanité, solidarité, écologie et bon sens ?

    2. L. A.

      @Dan
      Les seuls qui aient jamais laissé une ardoise aux autres, ce sont les capitalistes et leurs actionnaires, pas les soixante-huitards à qui l’on doit quand même un sacré sursaut des libertés (et des salaires). Et la seule note que l’on paye, c’est celle du libéralisme forcené depuis bientôt quarante ans. D’autre part le programme de la France insoumise ce n’est pas « demain on rase gratis » (promesses toujours reportées ou prodigalité irresponsable, merci de votre considération à notre égard), c’est « nous prendrons l’argent là où il est » (pour le détail), car nous le rappelons sans cesse mais apparemment ça n’imprime pas bien, notre pays n’a jamais été aussi riche de toute son histoire. Oui, de toute son histoire ! Alors, puisque la pauvreté et la misère augmentent, où est le fric ? Ne nous trompons pas de cible (plus de précisions).

  13. Martine

    Au sujet de l’assignation à débattre. Je suis profondément d’accord avec vous. Aller débattre, surtout dans cette émission de France 2, qui n’a jamais cherché qu’à vous/nous abattre à chaque reprise, c’est consentir à s’exposer à descendre dans la fosse aux lions avec l’assurance de se faire dévorer par le fronde néolibérale. Un petit « duplex » est-il susceptible d’avoir le consentement des boss de France 2 ? Je ne le sais pas. Quoi qu’il en soit, débattre vraiment sur le fond à 11 m’apparaît, de prime abord, invraisemblable. Un mépris de plus pour la démocratie. Téléspectateurs intéressés certainement, mais otages.
    Je serais bien sûr à Marseille le 9 avril prochain dès le matin tôt. Si je peux aider, me faire signe.

  14. Olivier535

    Cher Jean-Luc,
    Vu au meeting du Havre, votre nouvelle affiche officielle. Vous êtes très beau, seul sur un ciel nuageux sous le slogan « La force du peuple » avec un phi discret en bas à gauche. Et nous on est bien déçus. Sur cette affiche, quid du programme ? A Rennes, vous aviez encore dit « le candidat, c’est le programme », là on ne voit plus « l’avenir en commun ». Nous nous battons depuis un an auprès de nos proches et connaissances pour qu’ils dépassent l’image négative de solitude, d’égo, d’agressivité que les média vous ont collé à la peau et c’est par le programme, par sa construction collective, par son intérêt général qu’ils sont séduits. Alors pourquoi cette affiche qui vous montre seul et va à rebours de nos efforts pour convaincre de « l’avenir en commun » ? Est-ce une règlementation officielle qui vous fait faire ce choix ?

    1. Paskly73

      Moi aussi l’affiche m’a déçue. Pour le coup un petit sondage auprès des insoumis aurait pu être utile et apprécié.Mais à part ça très cher Jean-Luc, je suis totalement ébahie par votre énergie et admirative de votre culture! Le moins qu’on puisse dire c’est que vous donnez de votre personne! merci !

  15. Françoise MARTIN

    Bravo Monsieur Mélenchon, votre enthousiasme et votre ténacité vaincront les naïfs sympathisants de gauche qui croient encore que la rue de Solferino peut peser sur la vraie gauche qui ne se reconnaît pas dans les magouilles du PS. Je vous avais rencontré début 2008 je crois à une manifestation organisée par le SNES à Paris. Vous étiez bien le seul du PS sur le boulevard à soutenir nos revendications et nous avons avions échangé quelques mots avec vous une collègue et moi-même. Je me souviens parfaitement vous avoir dit « Vous n’allez pas le quitter le PS ? » Vous avez réfléchi sur l’instant sans dire ni oui ni non, après nous avoir fait comprendre qu’il se passait des choses pas très jolies. Nous nous sommes revus à Toulouse quinze jours plus tard et vous avez traversé le boulevard Compans Caffarelli pour venir me saluer en me disant « Vous voyez Madame, nous nous sommes rencontrés à Paris et aujourd’hui je suis à Toulouse ». Je me suis dit cet homme est honnête et sincère !

  16. Insoumis limousin

    L’UPR ne peut pas être considérer comme d’extrême droite bien qu’il ne soit pas anticapitaliste. Je n’ai pas vu d’appel à la haine contre des races ou des religions en particulier dans leur programme, il est même assez républicain (pas le parti de Fillon bien entendu) pour le coup. Par ailleurs, j’ai lu qu’ils étaient pour les services publics et les nationalisations des secteurs stratégiques. C’est déjà un bon début ! Sinon pour le reste, rien de choquant. Je voterai malgré tout pour Jean-Luc Mélenchon.

  17. BROSSE

    Les voix autorisées font semblant d’oublier que Hamon a laissé passer les lois Macron et El Khomri en ne s’opposant pas au passage en force de Valls utilisant le 49.3. Pour remercier Hamon de ses bons et « loyaux » services, Valls lui envoie le coup de pied de l’âne. Souvenez-vous, Valls voulait en finir avec l’appelation socialiste. Il ne reste plus à Hamon qu’à pleurnicher. Est pris dans la nasse qui croyait prendre ! Mélenchon est déjà loin devant. Il va bientôt doubler Fillon, si ce n’est déjà fait. Le plus surprenant c’est la gonflette Macron, le clone-clown de Hollande. La France Insoumise va le dégager à son tour !

  18. La Cantaloise

    La montée croissante de Jean Luc dans les intentions de vote si elle se confirme ne peut que réjouir eux et celles qui ont toujours voulu que ce pays soit celui de l’esprit des Communards de Jean Jaurès et des travailleurs des villes et des campagnes qui ont œuvré à créer des richesses et dont ils souhaitent qu’elles profitent au plus grand nombre pour réellement éradiquer le chômage et supprimer les profiteurs de tous poils qui naviguent sur la misère de leurs semblables. Ce serait surtout un formidable espoir pour reconstruire un grand mouvement démocratique à gauche face aux perturbateurs solfériniens. Si Jean Luc dépassait Fillon au nombre de suffrages, ce serait une double victoire de l’honnêteté et de la démocratie car la France est un des rares pays en Europe, le seul ?, où le système électoral est faussé d’avance avec un premier tour où la volonté profonde de vrai choix est bafouée. Quant aux abstentionnistes du premier tour, ils regretteraient leur non-choix.

    1. semons la concorde

      J’adore les « perturbateurs solfériniens »… on n’a pas souvent l’occasion de rire !

  19. Aldébaran

    Malgré la débauche de lieux communs, de courbettes et de vilenies qui s’affichent à l’écran, il est plus que jamais nécessaire, tout en menant au quotidien les luttes et les combats prosaïques, de prendre de la hauteur face à l’évènement. Malgré les apparences et la médiocrité ambiante, l’opinion publique est en attente du souffle qui sied à cette élection et que seul Jean-Luc Mélenchon incarne jour après jour. Noblesse et grandeur d’âme, hauteur de vue, intelligence de la situation sont désormais plus que jamais requises, il n’est plus l’heure de s’égarer dans des chicanes pusillanimes et mesquines, dans des combats d’arrière-garde ou de cour de récréation. Comme Jean-Luc Mélenchon, n’écoutons pas le chant des sirènes, visons plus grand, plus loin, plus haut !

  20. Alain Doumenjou

    Un collectif d’anciens et d’actuels militants ainsi que pas mal d’anciens fondateurs du mouvement « Nouvelle Donne » vient de diffuser (aujourd’hui même je crois) un appel à voter pour Jean-Luc. Pierre Larrouturou (principal fondateur de ce mouvement) ex futur candidat recalé par Cambadélis à la primaire de « La Belle Alliance Populaire » (on ne rit pas !) est pour le moment aux abonnés absents, mais il n’en reste pas moins que le bateau « Hamon » prend l’eau, non seulement de toutes parts, mais de plus en plus vite et qu’il n’y aura bientôt plus aucun canot de sauvetage pour recueillir ceux qui se pressent aux postes d’abandon. Gérard Filoche semble quant à lui décidé à couler avec le rafiot, quitte à avaler sa casquette avant de boire la grande tasse. C’est aussi beau que pathétique, mais c’est tout de même assez c..

Les commentaires sont fermés.

©2015/2018 Jean-Luc Mélenchon / V5 / Design INFO Service | Contact | Mentions légales