173 commentaires


  1. COLLIN Gaël

    A nouveau merci pour ce billet qui ose dire tout haut ce que de nombreux Français pensent.
    Pensées, tant concernant le départ de Johnny Halliday que pour le niveau des médias aux ordres dont il y en aurait à dire non seulement concernant leur intégrité professionnelle, mais également sur leur capacités intellectuelles de plus en plus absentes.
    « Ils ne sont puissants que parce que nous nous mettons à genoux » De La Boëtie
    « L’obligation de subir donne le droit de savoir » Inconnu
    Restons vigilants et ne lâchons rien ! Encore merci, Cordialement.

    1. Breton suzette

      Pourquoi apporter tant de malversations sur une cérémonie religieuse, laquelle s’est déroulée dans tout le respect qui se devait pour cet acte où le coeur de chacun des assistants battait au même rythme ? L’Antiquité n’a pas été bafouée ! Elle a dû être fière, d’avoir été choisie comme témoin, comme lien indéfectible entre sa symbolique éternelle et notre présent !

  2. René

    J’ai signé la pétition pour un conseil de déontologie des journalistes, mais je pense que la solution ne viendra pas d’un quelconque « haut comité » mais de l’éducation du peuple et de notre capacité à contrebalancer l’influence des média à la solde des capitalistes.
    Sur l’hommage à Johnny, je ne partage pas votre virulence. C’est le chanteur, le rockeur qui a été salué par le peuple : le beau texte d’Elsa Triolet écrit en 1964 et republié cette semaine dans l’Huma en donne sa pleine mesure. Macron, la Madeleine, c’est le gotha du show buisness et la bourgeoisie dans laquelle Johnny s’est bien inséré qui s’est retrouvée… pas de quoi en faire un fromage!

  3. Jean claude Rocailleux

    Intéressante l’analyse de la dictature émotionnelle exercée par les médias. Ce sont les mêmes pseudo journalistes qui accusent les réfractaires à l’endoctrinement de masse d’être source de violence sociale. Alors que la corrida médiatique consiste à agiter le chiffon rouge devant l’insoumis.

  4. Buonarroti

    Ompff ! Voilà deux siècles, l’éveil à la Révolution universaliste de 1789, cœur battant de l’humanité abolissait l’esclavagisme et convoquait une mutation ontologique sans dieu ni maître. Refusant toute sanctification mercantile du sang versé, le progrès ne résiste-t-il pas à la violence ? Pourtant il ne s’agit pas de tendre l’autre joue… et le coup de boule de Mr. Zidane renvoie toutes les coupes du monde aux poubelles de l’histoire. Cela étant dit rappelons le principe de provocation : pousser à la faute pour un résultat attendu ! La difficulté réside dans l’anticipation et l’identification du cynisme. Mr. Mélenchon a cette faculté de voir venir. Pour autant devant le dernier tir de barrage, on peut comprendre un léger énervement. Sinon : démocratie pour tous et que dieu se démerde !

  5. christiane 60

    À propos de l’hommage au chanteur, je n’ai pu m’empêcher de penser: ils sont un million sur les Champs Elysées, mais ce n’est pas pour défendre le code du travail. Auraient ils accepté de rassembler quelques économies, de prendre le train, ou de faire un long trajet en bus, de dormir dehors dans le froid pour défendre leurs liberté et leurs droits ? J’ai peur que non pour la plupart. C’est ce que souhaitaient pourtant Jean-Luc et la FI. Et il paraît que 52% sont contents du président. Contents qu’il casse le code du travail, l’université, l’éducation nationale, bientôt la sécurité sociale et les retraites, qu’il privilégie les plus riches ? Difficile de rester positif. Il va nous falloir à tous beaucoup de courage pour tenir et résister.

  6. Daniel Mino

    Ne faudrait-il pas se féliciter de l’exploit de François Gabart qui vient de boucler le tour du Monde en 49 jours, ce qui montre les capacités de notre pays dans le domaine maritime, qui est au coeur de notre programme. Ce serait une note plus positive que de vituperer contre Caroline Fourest qui ne mérite pas tant d’attention.

    1. Buonarroti

      La virtuosité de la Macif/Sportmag à nous convier en mer promise ne se calque pas nécessairement sur les intérêts du pays. Par contre développer un domaine maritime au service du plus grand nombre en invitant ses travailleurs à exercer leur responsabilité… certainement. Nous ne méconnaissons pas les compétences des experts, ni celle de Gabart, ni celle de Fourest. Que votre admiration pour l’un en appelle à l’estime de notre patrimoine maritime, ne peux exonérer la fonction prédatrice à notre égard de l’autre. D’autre part nous savons que la vitesse est à la guerre, ce que le statut quo est à l’armistice et la décroissance à la paix. Nous avons tous un mal de chien à faire face à la violence qui s’annonce et pour l’un comme pour l’autre que notre amour les soigne quand bien même il serait passé au fer rouge.

  7. Christine Meant

    Je partage complètement votre point de vue. Quelle récupération ces funérailles ? Et la côte de Macron a remonté. Il y a un diktat de la pensée qui se met en place. Il faudrait tous être au diapason. Jean-Luc Mélenchon est le grain de sable qui dérange, le seul qui ait eu une pensée intelligente et que ses détracteurs n’ont certainement pas lue, à la fin de son intervention sur la mort de Johnny Hallyday.

  8. Diane

    Etant plus de 550 000 insoumis en France, comment se fait-il qu’il n’y ait que 160 000 signatures pour le conseil de déontologie du journalisme et 10 600 « socios » pour le média.fr ? Nous insoumis, sommes nous satisfaits des émissions truquées des journaleux des médias des milliardaires qui veulent notre peau et ne désirons nous pas mettre un média juste en place ? Alors « hissez haut » !

  9. Meyer

    Je pensais qu’il s’agissait de la « communauté » des journalistes…

  10. Invisible

    Quelle est la pire mesure de Macron ? C’est de supprimer la cotisation salariale de l’ouvrier. Cette mesure était-elle dans son programme ? Non. C’est une promesse de l’extrême-droite. S’attaquer à la sécurité sociale est typiquement l’idéologie de l’extrême-droite. Voilà ce que c’est le macronisme.

Les commentaires sont fermés.

©2015/2018 Jean-Luc Mélenchon / V5 / Design INFO Service | Contact | Mentions légales