Le mois dernier, ce blog a reçu 372 806 visites

52 commentaires


  1. PINGUET André

    Très belle mise au point sur la séquence « Fête de l’Huma », qui tord notamment le cou à une exploitation médiatique « tordue » dont tout le monde a vu l’objectif (…sauf les aveugles, ça va de soi!). A noter, au passage, la réaction aussi digne que pragmatique de Marie-Georges Buffet dont les dirigeants du PC feraient bien de s’inspirer.
    Difficile de ne pas évoquer le départ de cette députée qui vient de se réveiller ! Une hirondelle ne fait pas le printemps », mais, bien souvent, elle l’annonce!

  2. Chantal Baroche

    Très utile clarification sur plusieurs sujets, je me l’enregistre pour de futurs échanges où les coups bas vont encore pleuvoir, notamment aux prochaines élections. Merci.

  3. Le Roux

    Surtout sensible à la dynamique à la tête mais aussi de terrain à la FI. Ce sont les militants FI complètement impliqués dans le mouvement et motivés par les livrets qui sont les garanties indéfectibles d’une stratégie d’ensemble honnête, qui pourront rehausser le débat politique.

  4. cesco

    Mon point de vue n’est pas très documenté, mais je suis frappé par les parallélismes entre le président français et le président états-unien dans leur stratégie de communication voire « storytelling » : les habiles pseudos dérapages de formulations qui découragent, enragent et dissipent les opposants (des « fainéants », aux « gaulois », voire même l’acte manqué d’aujourd’hui d’une assistante députée qui envoie un texto insultant à un enseignant, pour rester côté français). Mais aussi des séquences entières : la destitution, le coup d’état administratif (côté américain : cf l’étrange article, exceptionellement anonyme, publié par le new york times il y a quelques semaines).

  5. Francis

    « Ian Brossat est la figure emblématique de cette stratégie aux côtés d’Anne Hidalgo à Paris. »
    Ce même Brossat avait donné une interview à un journal (de mémoire Libération) dans laquelle il appelait la majorité parisienne actuelle à rester unie contre la droite qui veut prendre la mairie et la FI dont l’objectif serait de faire perdre la gauche. On voit le niveau du bonhomme. Même le premier adjoint PS Julliard qui vient de démissionner de son poste en déclarant qu’il ne veut plus se mentir (un de plus) fait mieux. Je partage entièrement l’analyse de la stratégie de la calamiteuse direction du PCF. J’ai longtemps été membre de ce parti et quand j’en suis sorti, je suis resté électeur. Mais la trop c’est trop. Mon vote va et ira désormais à la FI dont la stratégie d’union du peuple est au niveau des exigences du moment grave que traverse notre pays et plus largement la planète. J’ai particulièrement apprécié le discours de JL Mélenchon lors de la rencontre Nos causes…

  6. Marfisi

    Je serai d’avis de dire à nos députés Fi que suite à la nouvelle déclaration honteuse de Macron à l’horticulteur chômeur, qu’ils s’allongent sur les bureaux de l’hémicycle (ou tout autre action manifestant leur désapprobation) et qu’ils resteront dans cette position tant que le Président ne se sera pas excusé publiquement face à l’horticulteur (au minimum), que Gérard Collomb n’aura pas démissionné pour mensonges et que le procès de Benalla ne sera pas terminé : je ne vois pas pourquoi on continuerait quoique soit de simulacre démocratique avec ces voyoux ! Hulot l’a bien exprimé dans sa démission.

  7. JeanLouis

    Je vous lis avec toujours autant de plaisir mais surtout je partage, supporte vos analyses et milite pour les faire comprendre et partager.
    Quelle honte que ce Brossat et son tweet ignoble, car bien évidement ce que vous dites depuis des années sur l’immigration clairement et simplement appliqué ferait que bien évidement son grand père aurait été accueilli, j’imagine de plus que dans le cas d’une horreur comme le nazisme il n’y aurait même pas eu à réfléchir.
    Et en ce qui concerne l’évasion fiscale j’attire l’attention du lecteur sur la stupéfaction qui me frappe quand je vois que le mari de Fleur Pellerin, haut fonctionnaire en charge de piloter la lutte contre l’évasion fiscale pantoufle (avant il fallait attendre 5 ans) pour rejoindre une grande grande société anglo saxonne en charge de conseiller les entreprises et les particuliers sur l' »optimisation fiscale » ne se cachant même pas pour faire de la pub sur ce recrutement qui connait le fisc de l’intérieur. Honteux…

  8. 59JEANNOT

    Que les contradicteurs s’informent avant de critiquer LFI.

  9. Yves Thiébaut

    Merci encore une fois de ces clarifications et mises au point précises. Il y a tellement de sujets brûlants, tous importants, la priorité écologique, le JEFTA, la crise institutionnelle et de démocratie… Sur tous les sujets, le travail de la FI est extraordinaire, détaillé, documenté, et nous avons donc un vrai programme de gouvernement particulièrement pertinent. Il me semble qu’il suffirait que ceux qui en doutent, ou sont désinformés, voient ce programme en face, qu’ils prennent le temps, et ils seraient convaincus. La question est : comment vaincre ce mur, ce bouclier de communication perverse qui protège les bandes au pouvoir ? Comment faire passer partout ce message qu’avec ce programme on peut démarrer réellement ce changement vital, et plus qu’urgent ?

  10. Joëlle

    Voir l’excellent papier d’Olivier Tonneau dans mediapart pour compléter cette lecture toujours aussi pertinente.

  11. MASTRE

    Brossat prend dans l’Histoire de quoi provoquer une émotion qui serve son ambition personnelle d’arriviste et de carriériste désormais avéré. Ce faisant, il détruit la réflexion en assimilant à dessein deux réalités qu’il faut au contraire considérer séparément pour comprendre et agir aujourd’hui. Il confond les leçons de l’Histoire et leur détournement à son profit. Ce n’est pas faire injure à son grand-père que de dire que son petit-fils l’a instrumentalisé. Cette pulsion violemment narcissique révèle tout à coup chez Brossat un exhibitionnisme écœurant qu’il a cru mettre à l’abri de toute critique en recourant à l’Histoire de cette façon-là.

  12. Lenormand Huberte

    Bravo pour cette mise au point ! Mais les dirigeants communistes n’ont plus rien de révolutionnaire avec leurs alliances contestables avec des pseudos socialistes qui n’en ont que le mot ! Tout ce qui les intéresse ce sont des postes aux municipales. Heureusement il y a des militants qui s’en aperçoivent chaque jour et partagent notre programme.

  13. solange

    Merci pour toutes ces informations précises et claires qui nous facilitent la tâche et explicitent les enjeux réels derrière les apparences. Un grand bravo à tous nos députés qui se sont battus comme des lions jusqu’à l’aube samedi pour défendre la cause environnementale.

  14. Caroline

    Bonjour dans la rue, informer, parler, coller, tracter…

  15. yves del Tedeco

    Il faut que la direction du PCF arrête de dénigrer la FI. Heureusement les militants communistes ne sont pas tous d’accord avec leur stratégie !

  16. magda corelli

    Beau billet et merci encore pour toutes ces informations de qualité. J’espère que les militants communistes donneront bientôt congés à leur direction si peu honnête qui par son comportement salit la mémoire des communistes qui ont été des héros notamment pendant la Résistance. Qui aussi se sont battus pour les justes causes sociales et ont eu des comportements exemplaires. Certains étaient originaires de la petite Vallée d’Aoste dont je suis.

  17. Alain Verce

    J’ai été communiste de longues années. Et je ne peux aujourd’hui qu’être d’accord avec Mélenchon. Le PC, notamment par la voix de Laurent, n’a cessé d’agresser Jean Luc, allant même jusqu’à reprendre le vocabulaire de nos pires détracteurs. C’est maintenant clair, Laurent, dont le parti est plus qu’à la peine, préfère maintenant faire alliance avec ceux qu’il critiquait avec nous il y a quelques temps. Après le « cul entre deux chaises » c’est maintenant le temps d’aller à la soupe, peu importe les procédés employés. J’espère que d’autres communistes condamneront fermement ce reniement.

    1. Yves Thiébaut

      Courageux ! Et ça donne le moral ! A la FI, ce n’est pas notre origine qui nous réunit, mais notre compréhension, autonome et libre, de ce qu’il faut faire, maintenant, et concrètement. Bravo à la FI pour l’énorme boulot déjà fait. Nous sommes prêts, maintenant !

  18. Guy-Yves Ganier d'Emilion

    Je lis dans cette note que la FI a prévu de créer un statut de « réfugié économique », ce qui représenterait une avancée humaine et politique considérable, nonobstant les difficultés liées à la définition d’un tel statut. Une telle proposition rendrait sans objet la plupart des accusations diffamatoires portées sur la FI par la « gauche-à-bonne-conscience ». Néanmoins, je ne trouve pas cette information dans la proposition de loi du groupe FI « Pour une politique migratoire humaniste, solidaire, raisonnée et réaliste » (avril 2018), où il est seulement fait référence à la création d’un statut de réfugié climatique. Elle n’est pas davantage dans LAvenir en Commun ni dans le livret programmatique. Y a-t-il d’autres sources ?

  19. Jacques

    Je trouve que Jean-Luc Mélenchon épargne bien madame Beloubet qui dans cette affaire Benalla chasse aussi en meute pour défendre son gourou. Nous sommes loin de la neutralité attendue de la part d’un ministre de la justice qui ne connait même pas ce qui s’est passé durant l’affaire Cahuzac.

  20. nahory

    Les propos de Jean-Luc Mélenchon comportent un usage remarquable des épithètes et une dramarturgie propre à relancer l’attention sur des descriptions que l’on saute d’habitude quand on lit un mauvais roman. La Macronie est un gang, protégé par des histrions, des chiens de gardes, des cellules occultes, des barbouzes.
    Dans une ambiance glauque, anti-parmentaire, anti-démocratique et cynique le régime se décompose. Dans ce contexte explosif, tout est du jamais vu : la violence, la hargne, la vulgarité, la manipulation, les complots ourdis dans l’ombre. Peut-on attendre plus longtemps l’avènement de la Constituante et la satisfaction de nos besoins : nourriture bio, école de qualité, soins gratuits sans file d’attente, infrastructures modernisées, information indépendante, fin de la pauvreté matérielle, intellectuele, affective, la libération des énergies collectives, pouvoir d’achat… Le goût du bonheur chaque jour.

Les commentaires sont fermés.

©2015/2018 Jean-Luc Mélenchon / V5 / Design INFO Service | Contact | Mentions légales