radio france

21.02.2019

France inter : propagande macroniste contre le RIC à l’antenne

Aujourd’hui, l’Assemblée nationale examine en séance publique six propositions de lois mises à l’ordre du jour par le groupe parlementaire de la France insoumise. Ce droit, nous ne l’avons qu’une seule journée par an. Parmi nos textes, une proposition de loi constitutionnelle pour instaurer le référendum d’initiative citoyenne pour proposer une loi, abroger une loi, révoquer un élu ou convoquer une assemblée constituante. Une proposition issue du programme l’Avenir en Commun et qui entre en résonance avec le mouvement historique des « gilets jaune ».

Les insoumis tentent de faire entrer les propositions du peuple à l’Assemblée nationale ? Pour la radio d’État France Inter, il fallait réagir. Dans son journal de 8h, le plus écouté, elle fait une présentation malhonnête de notre proposition, reprenant tous les clichés et les mensonges du pouvoir contre l’insurrection citoyenne. Dans son reportage, elle ne donne la parole à aucun insoumis, malgré le travail effectué par le rapporteur de la proposition de loi, Bastien Lachaud, depuis deux mois. Non, c’est Étienne Chouard, un homme qui n’a aucun rapport avec la France insoumise, qui est interrogé. Nous aurions « exhumé sa proposition ». Comble de l’immonde, ces « journalistes » porte-paroles du pouvoir n’oublient pas de rappeler les contacts entre Étienne Chouard et le fasciste antisémite Alain Soral. Instrumentaliser ainsi la lutte contre poison antisémite pour l’utiliser contre la France insoumise ou les « gilets jaunes » est totalement irresponsable. L’idée de référendum d’initiative citoyenne s’inscrit dans la tradition des lumières et de l’égalité absolue des êtres humains.

Le référendum d’initiative citoyenne n’est pas l’idée de monsieur Chouard. Il est défendu de longue date par les insoumis et par moi-même. Déjà en 2012, candidat à l’élection présidentielle, je défendais l’idée que le peuple puisse convoquer un référendum dont l’objet serait la révocation d’un élu. Le Parti de Gauche a organisé une votation citoyenne sur ce sujet en 2014. Le mouvement pour la sixième République a défendu l’instauration du RIC dès sa création. Le point 3 du programme que je portais en tant que candidat à l’élection présidentielle de 2017 était le référendum d’initiative citoyenne. Enfin, nous avons porté des amendements en juillet 2018 lors de la lecture du projet de révision constitutionnelle. La souveraineté politique du peuple est le premier principe et le premier objectif de la France insoumise et de ses propositions. Raison pour laquelle nous demandons la convocation d’une Assemblée constituante pour sortir de la monarchie présidentielle et passer à la sixième République.

Pourquoi France inter, censé avoir une mission de service public ne présente-t-elle pas la cohérence de cette proposition de loi avec notre programme ? Pourquoi choisit-elle plutôt de faire de la publicité à un homme présenté comme ayant des liens avec un antisémite ? Cette invisibilisation grossière est la méthode particulièrement odieuse des médias du pouvoir contre les insoumis.

DERNIERS ARTICLES

Quand on vit dans un combat politique comme le nôtre les évènements du monde nous impliquent autant qu’une circonstance nationale et parfois même personnelle….